Le Galaxy S9+ s’est fait démonter

iFixit a eu l’occasion de mettre la main sur un Galaxy S9+ flambant neuf et les experts du site n’ont pas pu résister à la tentation de procéder à un démontage en règle, un démontage qui nous apprend pas mal de choses sur les entrailles du téléphone et sur le fonctionnement de son optique à ouverture variable.

Le Galaxy S9+ ressemble beaucoup au modèle précédent, c’est indéniable, mais il hérite d’une fiche technique très différente.

Galaxy S9+

Le terminal place en effet la barre assez haute et proposant un très bel écran AMOLED – dépourvu d’encoche – de 6,2 pouces, un écran capable d’afficher une résolution en 2960 x 1440 pour une densité de pixels de 570 ppp.

Un Galaxy S9+ proche du modèle précédent

Derrière, on trouve au choix un Snapdragon 845 ou un Exynos 9810 couplé à 6 Go de mémoire vive, avec un espace de stockage atteignant les 64 Go sur le modèle de base. Une configuration des plus honnêtes, en somme.

Mais la vraie nouveauté se situe du côté du module photo. Le Galaxy S9+ est en effet doté d’un module double regroupant deux capteurs de 12 millions de pixels et si le premier est recouvert par un téléobjectif, le second a droit à un grand-angle à ouverture variable !

Introduite avec le tout dernier téléphone à clapet de la marque, cette optique est capable de modifier son ouverture en fonction de la scène photographiée et elle peut ainsi atteindre les f/2.4 pour de la photo de paysage par exemple ou les f/1.5 lorsque la lumière ambiante commence cruellement à manquer.

Grâce à ce système, le Galaxy S9 et le Galaxy S9+ sont bien plus flexibles et ils peuvent obtenir de plus belles images dans les conditions lumineuses les plus difficiles.

iFixit a donc eu l’occasion de procéder au démontage complet du plus grand modèle commercialisé par Samsung. Si les experts du site n’ont pas manqué de saluer le design du terminal, ils se sont surtout focalisés sur ses entrailles et ils ont en plus profité de l’occasion pour passer en revue son module photo afin d’examiner le fonctionnement de cette fameuse optique.

Deux lamelles pour l’optique à ouverture variable

Si la plupart des objectifs sont équipés d’un système d’ouverture composé de cinq lamelles, le module photo du Galaxy S9+ se contente pour sa part de deux lamelles circulaires pour gagner de la place. En les rapprochant l’une de l’autre, le téléphone est capable de réduire son ouverture et il lui suffit d’effectuer l’inverse pour l’agrandir.

iFixit évoque également un autre démontage mené par TechInsight, un démontage qui leur a permis de découvrir la présence de DRAM au niveau de la puce en charge du traitement d’image.

Le lecteur d’empreintes est pour sa part collé contre la plaque arrière du boîtier du téléphone et il est donc très difficile à changer. La batterie ne change pas pour sa part et elle propose ainsi exactement la même capacité que le modèle précédent.

Pas de grosses surprises pour le reste non plus. Le Galaxy S9+ reste toujours délicat à démonter et iFixit lui a donc attribué une note de 4 sur 10.

Parmi les principaux reproches adressés au terminal, on trouve notamment l’écran et plus précisément le fait que la dalle et la vitre de protection soient collées ensemble.