Le Galaxy X pourrait avoir droit à un écran en plastique

Samsung travaille depuis plusieurs années sur un smartphone capable de se replier sur lui-même, le Galaxy X. D’après Business Korea, le terminal pourrait être équipé d’un écran en plastique.

Samsung dispose d’un certain savoir-faire en matière de dalle et la firme coréenne avait ainsi été parmi les premières avec LG à lancer un écran flexible incurvé. Les années ont passé et cet écran équipe désormais tous les appareils haut de gamme du constructeur.

Galaxy Note 8 : image 15

Cela vaut pour le Galaxy S8 et le Galaxy S8+, mais aussi pour le Note 8.

Samsung devrait présenter le Galaxy X lors du prochain CES

Loin de s’endormir sur ses lauriers, la marque a ensuite commencé à travailler sur un panneau d’affichage pliable. Plusieurs prototypes ont été présentés et Ko Dong a confirmé en septembre dernier que l’entreprise avait l’intention de lancer dans un avenir proche un téléphone exploitant ce nouvel écran. L’homme avait même évoqué un lancement pour 2018.

Depuis, les spéculations et les rumeurs vont bon train. Business Korea vient pour sa part de mettre une nouvelle pièce dans la machine en publiant un article portant sur le Galaxy X et donc sur ce fameux appareil.

D’après les analystes, Samsung Display serait parvenu à développer un panneau pliable offrant une courbure de 1,0R et donc un écran pouvant se replier totalement vers l’intérieur.

En échangeant avec leurs sources, nos confrères ont également appris que l’entreprise avait choisi de s’orienter vers un écran en plastique afin de faciliter les torsions et pour être en mesure de produire l’afficheur le plus fin possible.

Ces dernières pensent également que le terminal sera présenté au début de l’année prochaine, probablement à l’occasion du prochain CES.

Une dalle en plastique pour plus de commodités ?

L’article de Business Korea fait également un parallèle intéressant avec LG. D’après certains observateurs, Samsung aurait effectivement pressé le pas afin d’être le premier à produire un téléphone pliable. Son concurrent serait en effet lui aussi en train de travailler sur un afficheur de ce type et la firme aurait donc souhaité lui couper l’herbe sous le pied.

Cette décision tient principalement au fait que Apple a récemment déposé un brevet mettant en scène un téléphone capable de se plier.

D’après certaines sources, ce brevet ne serait pas de la poudre aux yeux et la firme aurait ainsi entamé un rapprochement en direction de LG pour se fournir en dalles de ce type. Pour ne rien arranger, les travaux du rival coréen semblent bien entamés et ce dernier aurait ainsi l’intention de présenter une dalle avec une courbure de 2,5R avant la fin de l’année prochaine, et une seconde dalle offrant un niveau de courbure de 1,0R l’année suivante.

Il faut en effet rappeler que si Samsung et Apple se sont souvent retrouvés devant les tribunaux ces dernières années, les deux entreprises ont aussi l’habitude de travailler ensemble et le premier a ainsi fourni la dalle équipant l’iPhone X. L’opération est évidemment très rentable.

Dans ce contexte, on comprend sans peine ce qui pousse Samsung à accélérer le mouvement.