Clicky

Le gouvernement américain s’est rétracté face à la plainte déposée par Twitter

Récemment, Twitter a affirmé avoir reçu une requête provenant de Washington, une requête lui réclamant des informations confidentielles. Le gouvernement américain voulait connaître l’identité de la personne qui est derrière un compte anonyme. Sous le pseudo d’ALTImmigration, ce compte, créé en janvier, dénonce les décisions et les annonces de l’administration. L’utilisateur anonyme conteste notamment la politique sur l’immigration initiée par le président Trump.

Jeudi, le site a décidé de porter plainte contre le gouvernement des États-Unis, invoquant le premier amendement de la Constitution. Ce texte protège la liberté d’expression des citoyens et de la presse. ACLU, une organisation pour la défense des libertés, a annoncé soutenir Twitter. ALTImmigration a également réagi en publiant le texte de la Constitution.

Twitter USA

Conscient du fait que la victoire était peu probable, le gouvernement américain vient de renoncer à la requête.

Une grossière tentative de censure

La décision de renonciation a été communiquée par le département de la Justice à Twitter. Mark Flanagan, l’avocat qui représente le site, a écrit une lettre au Tribunal afin de retirer la plainte. Selon certains juristes, le gouvernement américain n’avait que peu de chance de gagner. Ainsi, il n’a pas osé prendre le risque d’entamer un procès qui pourrait tourner en sa défaveur.

Jamie Lee Williams, qui travaille au sein de l’Electronic Frontier Foundation, est l’un de ces juristes. Selon ce défenseur des droits numériques, « cela ressemblait à une grossière tentative de censure ou d’intimidation des personnes derrière ce compte. » « Cela aurait pu être un sérieux revers pour l’administration devant les tribunaux, » a-t-il ajouté.

Plusieurs comptes anti-Trump

L’investiture de Donald Trump a été suivie par la naissance de plusieurs comptes Twitter qui s’opposent à sa politique. La question du changement climatique et celle de l’immigration sont les plus évoquées. Ces comptes seraient notamment les expressions des inquiétudes de nombreuses agences fédérales.

La photo de profil du compte @Alt_uscis utilise le logo officiel des Services fédéraux de la citoyenneté et de l’immigration (USCIS). Celui-ci comporte le symbole de la colombe de la paix et les drapeaux de tous les pays. Cette plateforme dédiée à la résistance sur l’immigration copte aujourd’hui trente-trois-mille abonnés.

Mots-clés nopubtwitter