Clicky

Le gouvernement part en guerre contre la fausse fibre optique

La fibre optique se démocratise de plus en plus mais les offres des opérateurs ne sont pas toujours d’une extrême clarté. Entre la FTTH et la FTTB, les internautes ont souvent du mal à s’y retrouver et le gouvernement a donc pris un arrêté afin de forcer les FAI à se montrer un peu plus clair sur le descriptif de leurs forfaits.

FTTH, FTTB, si ces acronymes ne vous parlent pas, alors sans doute est-il préférable de commencer par expliquer les différences entre ces deux technologies.

Fibre FTTH FTTB

Le gouvernement a pris un nouvel arrêté pour forcer les opérateurs à se montrer plus précis sur leurs offres fibre.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, toutes les offres de type fibre ne se valent pas forcément.

Toutes les offres de type fibre ne se valent pas forcément

En réalité, tout dépend de l’infrastructure déployée par les fournisseurs de l’accès.

Si leurs offres s’appuient sur des infrastructures câblées de bout en bout sur de la fibre, alors les débits seront constants et on parlera alors de FTTH, pour Fiber To The Home.

Mais voilà, pour certaines formules, la fibre s’arrête au pied de l’immeuble et elles se terminent alors avec un banal branchement en cuivre ou en câble. Dans ce cas, les débits seront moindres et on parle alors de FTTB, pour Fiber To The Building.

Tous les FAI ne proposent pas nécessairement du FTTH à leurs abonnés. Numericable-SFR, par exemple, base la plupart de ses offres sur du FTTB mais il ne le mentionne pas toujours et c’est précisément ce qui a poussé certains de ses concurrents à lancer les hostilités l’année dernière.

Free a effectivement milité pour que le terme « fibre » ne puisse plus être utilisé par les opérateurs pour désigner du FTTB.  Orange est lui aussi monté au créneau à plusieurs reprises.

C’est surtout Numericable-SFR qui est visé par cet arrêté

Le plus amusant, c’est qu’il existait un arrêté encadrant la communication sur les réseaux de type cuivre, un arrêté datant de 2003. Maxime Lombardini a donc demandé à ce qu’il soit étendu à tous les réseaux fixes et le gouvernement a visiblement été sensible à ses arguments puisqu’il vient de signer un autre arrêté.

A partir du mois de juin, les opérateurs proposant du FTTB à leurs abonnés devront impérativement le spécifier dans leurs publicités et cette obligation sera ensuite étendue aux brochures commerciales en mars 2017.

NexInpact a contacté les services de Numericable pour avoir leur point de vue sur le sujet et ces derniers lui ont dit que l’opérateur était en train d’examiner toutes les voies de recours possible.

Sans surprise, l’ARCEP a applaudi la décision du gouvernement et il a même publié un avis dans la foulée, avis que vous pouvez retrouver à cette adresse.

Mots-clés arcep

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • bibousiq

    Même si ça ne parlera toujours pas à beaucoup de monde, la précision est utile.

  • tiliarou

    Enfin ! Je ne comprends même pas comment SFR/Numéricable se permet de faire appel ! Il était scandaleux et mensonger de confondre FFTH et FFTB, tout come fibre et câble. La justice a logiquement tranchée et c’est tant mieux pour le consommateur.