Le groupe algérien Condor débarque en France avec un smartphone abordable

Si nous n’êtes pas originaire d’Algérie et que vous n’avez jamais mis les pieds dans ce beau pays, il y alors très peu de chances pour que vous ayez déjà entendu parler de Condor. Le constructeur algérien devrait pourtant commencer à faire parler de lui très prochainement en France, puisqu’il débarquera sous nos latitudes en compagnie d’un smartphone abordable commercialisé à 299 euros.

Ce smartphone n’est autre qu’un certain Allure M3, un énième clone de l’iPhone X, qui fera son entrée sur le marché hexagonal au mois de juin. L’objectif de Condor est de concurrencer Wiko – notamment – avec des smartphones accessibles ; et de s’imposer dans le game français à hauteur de 10% de parts de marché. De grands objectifs, certes, mais pas de quoi affoler Abderrahmane Benhamadi, le PDG du groupe.

Très connu en Algérie, mais totalement inexistante en France jusqu’à présent, la marque Condor va débarquer sur l’hexagone avec un smartphone à 300 euros… et de grandes ambitions.

« En Algérie, nous avons détrôné Samsung en cinq ans et nous sommes à présent numéro un » indique-t-il avant d’ajouter : « Cela fait deux ans que nous préparons notre arrivée en France. Il était temps de sortir de nos frontières, nous sommes un exemple de coopération Sud-Nord« .

« Le marché a besoin de marques nouvelles »

Pour réussir à atteindre les objectifs qu’il affiche, Condor devra toutefois écouler pas moins de 2 millions de smartphones par an en France. À titre indicatif, le constructeur parvient à distribuer 3,5 millions de terminaux annuellement sur ses propres terres. Un chiffre qui prend en compte à la fois les smartphones et les tablettes que la marque commercialise en Algérie.

« On se positionne comme une alternative et on s’adresse à tout le monde, aux consommateurs de 15 à 70 ans » explique Fares Al Mousli, le directeur de la stratégie de Condor, qui estime que le marché a « besoin de marques nouvelles » et que Condor doit « y aller doucement, mais sûrement ».

Doucement surtout, comme le précise Bruno Lakehal, analyste chez Gartner interrogé par Les Echos, écouler 2 millions d’appareils en un claquement de doigts risque d’être un brin compliqué pour ce nouveau venu. « Si Condor arrive à vendre 700.000 smartphones, ce que fait Asus en France, ce serait déjà pas mal » a-t-il ainsi déclaré tout en admettant qu’il y a « toujours une place à prendre » sur le marché « des ados, des collégiens qui n’ont pas encore récupéré le vieil iPhone de leurs parents« .

Nul doute que le critère déterminant dans cette affaire sera celui de la qualité des smartphones proposés par la firme algérienne. Un point sur lequel nous n’avons malheureusement aucun recul en France… du moins pour l’instant.

Mots-clés Allure M3Condor