Clicky

Le Japon teste des drones pour chasser les employés travaillant trop

Le Japon est en train de tester une nouvelle solution pour encourager les employés travaillant trop à rentrer chez eux. Elle repose sur l’utilisation de drones autonomes capables de se promener seuls à travers les villes.

Le Japon a toujours eu un rapport au travail assez particulier. Les heures supplémentaires sont en effet monnaie courante dans la péninsule nippone et certains employés font ainsi plus de 80 heures supplémentaires par mois. Le surmenage est donc très répandu et les burn-out fréquents.

Drone

Toutefois, cet excès de zèle a aussi des répercussions sur l’état de santé des employés et ce présentéisme poussé à l’extrême est ainsi responsable de plusieurs dizaines de morts chaque année.

Les Japonais, de plus en plus victimes du présentéisme

En réalité, les études les plus récentes ont révélé qu’un employé sur cinq était exposé au « karoshi » et donc à la « mort par excès de travail ».

En 2015, plus de 20 % des entreprises ont ainsi déclaré que certains de leurs employés accumulaient plus de 80 heures supplémentaires mensuelles, contre 100 heures pour environ 12 % des entreprises sondées. Tous les secteurs d’activité ne sont évidemment pas égaux devant la chose et le surmenage touche ainsi surtout les secteurs du transport routier et de l’information, des secteurs où le surmenage touche 40 % des salariés.

L’année dernière, le « karoshi » a ainsi fait très exactement 191 victimes.

Conscient de l’ampleur du problème, le gouvernement a tenté à plusieurs reprises d’inverser la situation en mettant sur pied des campagnes de communication auprès des entreprises et des salariés.

À présent, le Japon compte aller plus loin en utilisant des drones afin de pousser les employés les plus touchés par le présentéisme à regagner leurs pénates avant de passer l’arme à gauche.

Un drone pour pousser les employés à rentrer chez eux

Taisei et Blue Innovation ont ainsi travaillé de concept sur un drone autonome capable de patrouiller dans les rues des villes et dans les locaux des entreprises, un drone dont le seul et unique objectif est de pousser les employés à quitter leurs bureaux et à rentrer chez eux.

Pour se faire, les drones sont équipés d’un haut-parleur et ils sont ainsi capables de jouer un morceau de musique traditionnel, un morceau dont le principal but est de déconcentrer les employés afin de leur faire prendre conscience de la nécessité de rentrer chez eux.

Les deux partenaires n’ont pas fait les choses à moitié et ce fameux drone est ainsi capable de se déplacer sans l’intervention d’un opérateur, en se basant sur son GPS et sur le parcours programmé en amont.

Les premiers tests semblent avoir été concluants et le drone sera ainsi proposé à la vente dès l’année prochaine à un prix de cinquante mille yens, soit environ 3 700 €. En outre, ses concepteurs comptent à terme le doter d’une technologie de reconnaissance faciale afin d’identifier plus facilement les employés adeptes du présentéisme.

Mots-clés insolitejapon

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.