Le Japon va investir un milliard pour soutenir les startups spécialisées dans les technologies spatiales

Le gouvernement japonais veut apporter un coup de pouce aux start-ups spécialisées dans les technologies spatiales. Pour ce faire, il a fait un investissement à hauteur de 100 milliards de yens soit 940 millions de dollars. En dehors de ce financement, le Japon a aussi créé un centre de ressources humaines et a ouvert une voie légale pour le développement du commerce sur la Lune.

Ces investissements seront répartis par le gouvernement japonais tout au long de l’année 2018. Il accordera dans une période de 5 ans des financements et des prêts à des startups œuvrant dans les technologies spatiales.

Tâche Lune

À travers ces fonds, le Japon veut étendre ses activités spatiales et faire doubler la valeur de ce secteur d’ici 2030.

Le Japon multiplie ses investissements

Ces dernières années, le Japon a investi dans plusieurs startups spatiales. Parmi les jeunes entreprises dans lesquelles il a investi, on pourra citer Ispace de Tokyo qui est une start-up qui vise à développer les ressources lunaires.

Astroscale, l’entreprise de nettoyage de débris spatiaux basée à Singapour mais reliée au Japon fait aussi partie des start-ups à avoir bénéficié d’un soutien financier, au même titre que iQPS, un développeur de satellites miniatures basé à Fukuoka, dans le sud du pays. L’Empire du Soleil levant mettra aussi en place une agence qui reliera les start-ups à court de talents professionnels avec des scientifiques spécialisés dans le domaine de la technologie spatiale.

Une aide s’élevant a 10 millions de yens

L’annonce de ce financement à plusieurs milliards de yens a été faite par le gouvernement japonais le 20 mars 2018. Les jeunes sociétés qui voudront bénéficier de cet investissement devront déposer préalablement leur candidature. Ils seront admissibles à une aide de 10 millions de yens pour couvrir des couts comme la recherche et les demandes de brevets.

Les entreprises qui promettront de commercialiser des produits ou des services seront présentées aux investisseurs et aux investisseurs en capital-risque. Ceux qui sont en phase de développement pourront, quant à eux, puiser dans le financement de 100 milliards de yens proposés par des organismes comme la Development Bank of Japan et l’Innovation Network Corp, un fonds d’investissement public-privé japonais.

Le gouvernement nippon prévoit aussi d’élaborer des lois et des politiques pour permettre aux entreprises de posséder des terrains sur la Lune.

Mots-clés espaceinsolitejapon