Le Japon vient de lancer le satellite Astro-H pour traquer les trous noirs

Le Japon s’est toujours intéressé à l’espace et ce n’est visiblement pas prêt de changer car il vient de lancer un nouveau satellite. Astro-H est d’ailleurs un peu particulier car il va se focaliser sur les phénomènes énergétiques extrêmes tels que les trous noirs afin de nous aider à mieux comprendre l’univers.

La satellite a quitté la terre ferme ce matin. Il s’est élancé à travers le ciel à partir du Centre Spatial de Tanegashima à Kagoshima, sous la supervision du JAXA et donc de l’agence spatiale japonaise.

Astro-H

Le Japon a lancé un nouveau satellite dans l’espace pour étudier les phénomènes énergétiques extrêmes.

Peu de gens le savent mais le programme spatial du Japon a été lancé au milieu des années 50 et il compte de nombreuses réalisations à son actif.

La JAXA a supervisé le lancement du satellite

A l’heure actuelle, le Japon est ainsi la quatrième puissance spatiale de la planète et il travaille en étroite collaboration avec les américains.

Il a notamment participé au développement de l’ISS et il a assumé à lui seul un peu plus de 12% des investissements, contre seulement 8,3% pour l’Agence Spatiale Européenne.

Le pays a commencé par fabriquer des sondes avant de construire des satellites. Le premier a été élaboré dans les années 60 mais il y en a eu des dizaines d’autres dans les années qui ont suivi.

Comme indiqué un peu plus haut, Astro-H va se concentrer sur l’étude de tous les phénomènes spatiaux impliquant de hautes énergies. S’il étudiera les trous noirs, il se concentrera aussi sur l’évolution des amas de galaxies et sur toutes les plus grandes structures de l’univers.

Il sera chargé des mêmes missions que l’observatoire Susaku mais il ira un peu plus loin que ce dernier puisque ses capteurs seront beaucoup plus sensibles.

Astro-H héritera des missions de Susaku

Le satellite sera équipé d’une batterie d’instruments, à commencer par des sondes permettant d’étudier les rayons X et les rayons gamma.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’a pas été entièrement élaboré par la JAXA et plus de 70 organismes différents ont travaillé de concert sur le projet. La NASA en fait partie, de même pour l’ESA.

Fait intéressant, il ne se contentera pas d’étudier les trous noirs et il sera aussi capable d’analyser la distorsion qu’ils provoquent sur l’espace-temps. Grâce à lui, les chercheurs devraient mettre la main sur de nouvelles données qui leur permettront de mieux comprendre ces phénomènes spatiaux et leur formation.

Si vous voulez revivre ce lancement, alors cette vidéo devrait beaucoup vous intéresser. Elle est stupéfiante, d’ailleurs.

Mots-clés astronomieespace