Le Kazakhstan a été le théâtre un phénomène naturel rare

Le matin du 5 mars 2018, la nature a offert un spectacle rare aux habitants d’Almaty, une des plus grandes villes du Kazakhstan. Ils ont eu la chance de contempler un halo bien visible dans le ciel. À vrai dire, ce cercle lumineux est le résultat d’un phénomène optique. Il est dû à la réfraction ou à la réflexion des rayons lumineux à travers des cristaux de glace. Ces derniers peuvent être des nuages cirriformes ou des poudrins de glace en suspension dans l’atmosphère.

Il existe de nombreux types de halo. Celui-ci apparaît généralement autour du Soleil, de la Lune ou d’autres puissantes sources de lumière, comme certains lampadaires. Le halo est un groupe de photométéores ayant souvent la forme d’anneaux, d’arcs, de colonnes ou de foyers lumineux.

Halo

L’apparition de ce phénomène peut apporter de nombreuses informations essentielles en matière de météorologie.

Un halo d’arc-en-ciel au Brésil

Dans l’histoire, les halos et phénomènes optiques inhabituels solaires ou lunaires ont toujours intrigué les astronomes et les astrologues. Ces derniers les ont parfois interprétés comme des messages divins.

Plus récemment, le 26 février dernier, les habitants de l’État brésilien de Santa Catarina ont eu l’occasion d’assister de près au même spectacle. Des passants ont eu la chance de prendre le halo d’arc-en-ciel en photo. Certains l’ont immédiatement publié sur les réseaux sociaux.

Des apparitions de plus en plus fréquentes

Notons qu’un halo est un indicateur de la température du nuage, de l’état physique de l’eau, de la taille, de la forme et de l’orientation des cristaux de glace, etc. Il peut également signifier que l’air est humide en altitude. Par ailleurs, il faut savoir que les halos peuvent se former même s’il fait beau.

Le mode et la durée d’apparition de ce phénomène varient. Il peut durer quelques secondes ou bien plusieurs heures, et être discret ou nettement visible.

Les apparitions de halo se sont dernièrement multipliées à cause l’augmentation du transport aérien. Celle-ci engendre de plus en plus de nuages artificiellement formés à partir des traînées de réacteurs. Il y a également d’autres conditions favorables à la formation de halos comme les canons à neige, le léger vent ascendant et la disposition du soleil à une certaine hauteur à l’horizon.

Mots-clés insolite