Le Kirin 950 va éclater l’Exynos 7420 de Samsung

Huawei s’apprête à lever le voile sur une nouvelle puce positionnée sur le haut de gamme, et plus précisément sur le Kirin 950. Elle a beaucoup fait parler d’elle au fil de ces derniers mois et il faut croire que la tendance n’est pas prête de s’inverser. Le processeur s’est effectivement fait flasher par Geekbench un peu plus tôt dans la semaine.

Magnifique, mais le meilleur reste à venir car la solution fait clairement apparaître le score obtenu par la puce. Et vous savez quoi ? Elle va éclater toutes ses concurrentes. Cela vaut aussi pour l’Exynos 7420 de Samsung.

Benchmark Kirin 950

Le Kirin 950 a l’air d’avoir de la ressource.

La plateforme lui a effectivement attribué un score de 1 710 en « single-core » et un score de 6 245 en « multi-core ».

Le Kirin 950 devrait être beaucoup plus puissant que l’Exynos 7420

Si cela ne vous parle pas, alors sachez que le score de l’Exynos 7420 tourne en moyenne autour de 1 300 points en « single-core » et autour de 4 400 points en « multi-core ». C’est en tout cas ce qui résulte des différents tests menés par mes confrères.

Le Galaxy S6 Edge avait obtenu de meilleurs scores chez moi en revanche en atteignant les 1 499 points en « single-core » et les 5 128 points en « multi-core ». Il faut croire que votre humble serviteur a été très chanceux.

Selon toute vraisemblance, le Kirin 950 devrait donc être plus puissant que la dernière puce haut de gamme de Samsung et, par extension, que le Snapdragon 810 de Qualcomm.

Surprenant ? Pas vraiment puisque ces deux SoC commencent à avoir un peu de bouteille et il est finalement assez logique qu’ils soient détrônés par une puce plus récente. Ceci étant, il ne faut pas oublier que les deux firmes travaillent aussi sur de nouvelles puces. La vraie question, c’est donc de savoir où le Kirin 950 va se situer par rapport à l’Exynos M1 et par rapport au Snapdragon 820.

Il faut tout de même rappeler que la nouvelle puce de Huawei est gravée par TSMC en 16 nm FinFET et elle est censée regrouper pas moins de huit coeurs cadencés à 2,2 GHz. Or si vous observez attentivement la fiche de Geekbench, vous pouvez voir qu’elle fait allusion à un processeur cadencé à 1,8 GHz.

Ces résultats doivent par conséquent être pris avec une extrême prudence car ils ne reflètent pas nécessairement la puissance de la version finale de la puce.

Via

Mots-clés benchmarkshuawei