Le Lac de Constance et le mystère des amas de pierres

Le Lac de Constance abrite un étonnant secret. Dans le fond du plan d’eau se trouvent en effet des amas de pierres, des amas érigés par des hommes. Personne ne connaît leur origine ni même leur utilité.

Le lac se compose de plusieurs plans d’eaux situés au nord des Alpes, et plus précisément à la frontière entre l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche. L’étendue d’eau appartient à ces trois pays et elle est principalement alimentée par le Rhin et par les différents cours d’eau situés dans la région.

Lac de Constance

En tout, le Lac de Constance s’étend sur 536 kilomètres carrés et il mesure ainsi soixante-trois kilomètres de long et quatorze kilomètres de large, pour une altitude culminant à 395 mètres.

Le Lac de Constance, un lac pas tout à fait comme les autres

D’après les différents relevés sur place, le lac atteindrait une profondeur moyenne de quatre-vingt-dix mètres avec des crevasses atteignant plus de deux cent cinquante mètres de profondeur.

Le lac comporte également une dizaine d’îles et il se compose de deux lacs indépendants l’un de l’autre, à savoir l’Obersee et l’Untersee.

Pendant longtemps, le Lac de Constance était un territoire sauvage, mais de nombreuses constructions ont été érigées depuis le XIXe siècle et les rives ont été défrichées afin de faciliter l’accès à l’étendue d’eau. Le lac est également connu pour ses nombreuses espères d’oiseaux et de poissons.

Mais le lac occupe aussi une place importante dans le coeur des archéologues depuis la découverte de plusieurs amas de pierres situés entre Romanshorn et Bottighofen. Situés à quelques mètres sous la surface de l’étendue d’eau, ces derniers s’étendent sur un diamètre compris entre quinze et trente mètres et ils auraient une origine humaine.

D’après les fouilles effectuées sur place durant ces dernières décennies, ces amas de pierres auraient en effet été érigés par des hommes et personne n’a encore été en mesure de déterminer pourquoi.

Des amas de pierres dont on ne sait rien

Plusieurs plongées ont été organisées et elles ont révélé que ces amas de pierres abritaient également des morceaux de bois. Pendant longtemps, les chercheurs ont pensé que ces amas remontaient à l’ère glaciaire, mais une étude récente a révélé que ce n’était pas le cas et que ces pierres ont bien été disposées à cet endroit par une main humaine.

Une datation au carbone 14 a en effet été effectuée sur les morceaux de bois placés dans ces amas et cette dernière a révélé que leur âge était compris entre 3600 et 3300 avant notre ère.

Les avis des chercheurs divergent quant à la nature de ces amas. Si certains scientifiques pensent que ces derniers ont été volontairement érigés de cette façon, d’autres estiment que ces amas sont peut-être les restes d’anciennes habitations de l’époque. De nouvelles fouilles auront d’ailleurs lieu sur place l’hiver prochain et elles nous permettront peut-être d’en apprendre un peu plus au sujet de ces étonnantes structures.

Mots-clés insolite