Le LG G Flex 2 vient-il d’être dévoilé par Qualcomm ?

Qualcomm est une entreprise très prolifique, qui est aujourd’hui en position de force sur le marché des technologies nomades. Et pour cause, puisque ses puces équipent la plupart des terminaux haut de gamme produits par les constructeurs. Le Snapdragon est sévèrement à la mode, et la tendance n’est visiblement pas prête de s’inverser. Preuve en est, le LG G Flex 2 devrait être lui aussi équipé d’une des puces du fondeur.

C’est en tout cas ce que l’on peut déduire de cette très étrange photo partagée par la firme hier sur Twitter. Une photo qui illustre cet article, bien sûr, et qui s’accompagne d’une mention encore plus surprenante.

Teaser LG G Flex 2

Trois boutons physiques situés à l’arrière de la coque, un revêtement qui a l’air de pouvoir se réparer tout seul, difficile de ne pas penser au LG G Flex 2, non ?

Et pour cause puisque Qualcomm annonce le lancement d’un nouveau téléphone pour le CES 2015, un téléphone qui sera propulsé par… hem… excusez du peu… un Snapdragon 800 ! Bizarre, non ? Certes, et encore plus quand on sait que cette puce a maintenant deux ou trois générations de retard.

Du Snapdragon 800 pour le LG G Flex 2 ?

Depuis, elle a effectivement été remplacée par le Snapdragon 801, qui est lui-même en train d’être remplacée par le Snapdragon 805, qui sera lui-même remplacé dans ces prochains mois par le Snapdragon 810.

Quoi qu’il en soit, Qualcomm ne précise ni la marque ni le modèle de son téléphone mais il est évidemment difficile de ne pas remarquer la présence de trois boutons physiques situés à l’arrière de sa coque, des boutons que l’on retrouve sur tous les derniers téléphones produits par LG. Et si l’on ajoute à cela l’étrange texture revêtant la coque de l’appareil, eh bien il est tout bonnement impossible de ne pas penser au LG G Flex 2.

Le truc, c’est que ce dernier devrait se positionner sur le haut de gamme, comme son prédécesseur, et on peut naturellement se demander s’il est vraiment très judicieux d’équiper un flagship d’un Snapdragon 800 par les temps qui courent. Du coup, eh bien il nous reste finalement deux hypothèses : soit ce terminal n’a rien à voir avec le nouveau Flex, soit Qualcomm a fait une méchante faute de frappe dans son message.

Vous en pensez quoi ?

Via