Le Louvre en passe de résoudre le mystère de la Joconde Nue ?

Des experts du Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF), au Musée du Louvre, pensent qu’un tableau présenté comme le double nu de la célèbre Joconde serait également une œuvre de l’artiste Léonard de Vinci.

Ce dessin au charbon de bois avait jusqu’à présent été considéré comme ayant été réalisé par les élèves de Vinci.

Mona Lisa

Le tableau, intitulé « Joconde Nue », montre une femme partiellement dévêtue qui ressemble étrangement à la Mona Lisa qui se trouve au Musée du Louvre dans le centre de Paris.

Des similitudes frappantes entre les deux versions de la Joconde

Des experts du même musée ont conclu, après des semaines de tests, que le tableau avait « au moins en partie » été réalisé par de Vinci lui-même.

Le tableau était conservé jusqu’ici au Musée Condé du Domaine de Chantilly, au nord de Paris. Le duc Henri d’Orléans en avait fait acquisition en 1862 pour 7 000 francs, une somme considérée comme conséquente à l’époque. Mais ce n’est que maintenant que les scientifiques estiment qu’il y a des chances que les deux tableaux aient été réalisés des mains de Léonard de Vinci.

D’après leurs analyses, le corps des femmes sur les deux œuvres, ainsi que leurs mains sont remarquablement similaires. Ils notent également que les deux pièces sont de tailles très proches, et que le dessin au charbon de bois à des trous au niveau de la bouche, suggérant qu’il a pu servir de maquette pour un second dessin.

Les traces d’un autre artiste sur le dessin de la « Joconde Nue »

Bruno Mottin, expert en conservation au Musée du Louvre, note cependant qu’il y a des éléments qui laissent penser que d’autres personnes ont également travaillé sur la pièce. « Les hachures en haut du dessin près de la tête ont été faites par un droitier. Léonard dessinait avec sa main gauche », explique-t-il.

Le premier mois d’enquêtes sur le portrait de la Joconde Nue a permis aux scientifiques de numériser l’image afin de déterminer dans un premier temps si elle avait été dessinée avant ou après le tableau de Mona Lisa, qui date de 1503. Les conservateurs du musée espèrent avoir une réponse définitive quant à l’auteur de cette œuvre d’ici 2019, date correspondant aux 500 ans de la mort de Léonard de Vinci.