Le MacBook Pro n’est pas près de proposer 32 Go de mémoire vive

Le MacBook Pro a beau avoir d’indéniables atouts, il est loin d’être parfait et de nombreux usagers se plaignent ainsi d’être limités à 16 Go de mémoire vive sur les plus grosses configurations. Ces derniers vont malheureusement devoir prendre leur mal en patience.

Fidèle à ses habitudes, Apple a choisi de décliner son ordinateur professionnel en plusieurs modèles différents, des modèles variants en fonction de leur taille ou de leur configuration.

La version la plus chère est proposée à partir de 3299 €, mais il est bien entendu possible de souscrire à diverses options facturées au prix fort.

Le MacBook Pro, une machine puissante… mais limitée

Apple impose cependant une constante et les MacBook Pro sont ainsi tous limités à un maximum de 16 Go de mémoire vive. Il est en effet impossible d’aller au-delà de cette limite et il faut reconnaître que c’est assez gênant pour une machine s’adressant aux professionnels.

Ce choix n’est cependant pas imputable uniquement à la firme californienne et cette limite s’explique aussi par le fait que les MacBook Pro embarque des processeurs de la génération Coffee Lake, des processeurs ne gérant pas nativement la mémoire LPDDR4.

En conséquence, Apple a choisi de limiter ses ordinateurs professionnels à un maximum de 16 Go de RAM afin de conserver une autonomie correcte. C’est en tout cas la réponse apportée par Phil Schiller en 2016 lorsqu’un lecteur de MacRumors lui a posé directement la question.

Les puces Cannon Lake ne sortiront pas avant 2019

Pour voir arriver des MacBook Pro équipés de 32 Go de mémoire vive, il faudra donc attendre l’arrivée de la prochaine génération de puces Intel, les puces de la génération Cannon Lake. Gravées en 10 nm, elles proposeront également la prise en charge du LPDDR4 et elles devraient donc permettre à Apple de dépasser la limite actuelle.

Toutefois, Intel a fait savoir à l’occasion de la présentation de ses derniers résultats financiers que cette génération n’arrivera pas, au mieux, avant l’année prochaine et donc avant 2016. En cause, le taux de rebut constaté bien trop élevé.

Ce retard aura bien entendu un impact sur les machines Apple puisque ces dernières embarquent toutes une puce fournie par Intel. En conséquence, les MacBook Pro équipés de 32 Go de mémoire vive risquent de ne pas arriver avant l’année prochaine non plus.

Mots-clés applemacbook pro