Clicky

Le manga Berserk s’autorise une nouvelle pause

Parce que le meilleur est sûrement à venir, sachons nous réjouir de ce présent pas très réjouissant où Dragon Ball Super est encore diffusé à la télévision dans l’attente d’un futur où le manga Berserk avancera de nouveau. Il a ainsi été annoncé que son auteur Kentarô Miura prend encore une fois ses distances vis-à-vis de son œuvre phare.

Quiconque suit fidèlement Berserk depuis ses débuts, lesquels remontent tout de même à l’été 1989, a assimilé qu’il n’en verra peut-être pas la fin de son vivant. La faute tout d’abord à un mangaka semblant refuser, pour l’heure, d’y mettre définitivement un terme. Ajoutons à cela les fréquentes pauses que Kentarô Miura s’autorise, et l’on se retrouve tout de même avec près de 350 chapitres accumulés depuis plus de 25 ans, des chapitres dont les derniers en date ont été publiés en juin 2016 au Japon.

C’est en effet il y a de cela un an que Kentarô Miura est revenu dans les colonnes du magazine nippon Young Animal pour y délivrer un nouveau chapitre de Berserk. Après quoi, il a pris une longue pause à partir de septembre pour ne réapparaître qu’au mois de mars dernier.

Une nouvelle pause pour Kentarô Miura, auteur du manga Berserk

Et selon les informations recueillies par le site Kotaku, il vient d’être annoncé que le mangaka, qui fêtera prochainement ses 51 ans, va faire observer un nouvel arrêt à Berserk. Et cette fois-ci, le retour devrait s’opérer cet hiver, ce qui peut vouloir dire en fin d’année au mieux.

En attendant, pour un public non connaisseur de la licence et désireux d’être mis au parfum, Berserk est un manga violent et sanglant, mais évidemment pas que, on a des principes ici. Dans un monde d’apparence médiévale, Guts est un guerrier s’étant retrouvé, à la suite d’un pari perdu, embrigadé dans une troupe de mercenaires. Il aura finalement décidé de voler de ses propres ailes afin d’avoir les pleins pouvoirs sur son destin, même si retenu au sol par une mystérieuse force. C’est très brumeux tout ça, mais si vous êtes prêts à entrer dans un monde brut de décoffrage où la censure n’a pas su trouver sa place et où l’espèce humaine se dévoile sous ses pans les plus admirables comme les plus abjects, eh bien foncez, mais ne vous étonnez pas de rester les yeux ouverts et écarquillés certaines nuits.

Mots-clés berserk

Share this post