Clicky

Le marché des smartphones reconditionnés bientôt aidé par le gouvernement ?

Le marché des smartphones reconditionnés en viendrait presque à faire de l’ombre à celui des smartphones neufs, notent Les Echos dans une courte enquête publiée mardi. D’après une étude signée Counterpoint, en 2017, 140 millions d’appareils collectés, remis en état et réemballés ont ainsi été vendus, pour une croissance totale s’élevant à 13% par an au niveau mondial. De quoi permettre au secteur d’être plus dynamique encore que le marché du smartphone neuf en Inde, ce qui – en soi – est loin d’être une mince affaire.

Plus intéressant encore, on apprend que les entreprises françaises spécialisées dans le reconditionnement d’anciens mobiles prospèrent… au point de donner des idées à certains élus comme Aina Kuric, députée LREM de la Marne. Pour elle, le marché du reconditionné représente une « véritable tendance de consommation » et mériterait un coup de pouce du gouvernement.

Marché en plein boom depuis quelques années, celui des smartphones reconditionnés pourrait profiter d’un coup de pouce du gouvernement. Certains élus de La République en Marche proposent notamment d’y appliquer un taux de T.V.A réduit.

Cette aide prendrait en l’occurrence la forme d’un taux de T.V.A. abaissé à 5,5%. Une mise en application de ce projet d’ici le début d’année 2019 serait par ailleurs envisageable. Il faut dire que les indicateurs sont dans le vert pour les quelques leaders français du secteur, comme Remade, Certideal ou encore Recommerce. Tous voient leurs chiffres d’affaires croître et certains, comme Remade, peuvent compter sur les prévisions optimistes de cabinets d’analyse internationaux. Un taux de T.V.A. abaissé leur permettrait d’investir en vue d’améliorer leur compétitivité face aux autres acteurs du marché à l’international.

Le marché du reconditionné : un secteur très dynamique en France

Preuve s’il en fallait que les entreprises hexagonales ont su se tailler une part imposante de ce copieux marché, Remade – le numéro un français – qui profite actuellement d’un chiffre d’affaires d’une quarantaine de milliards pour le marché mondial, pourrait voir ce chiffre s’établir à hauteur de 52,7 milliards d’ici 2022 selon les estimations d’IDC.

Pour Matthieu Millet, le PDG du groupe normand, les raisons de ce succès sont simples : « les consommateurs veulent une marque de qualité à un prix intéressant et n’ont pas forcément le pouvoir d’achat pour s’offrir un smartphone neuf à plusieurs centaines d’euros« , a-t-il expliqué auprès des Echos.

En France, les smartphones reconditionnés se sont écoulés à 2 millions d’unités en 2017 et à 1,9 million au cours de l’année précédente d’après les données compilées par GfK. C’est suffisant pour représenter pas moins de 10% des ventes globales de mobiles.

Au niveau mondial, les ventes d’appareils reconditionnés ont un impact non négligeable sur le ralentissement du marché des smartphones en 2017. « La faible croissance du marché des smartphones neufs en 2017, s’explique en partie par le dynamisme du marché du reconditionnement« , indique ainsi Tom Kang pour Counterpoint. « Avec le ralentissement de l’innovation, les smartphones âgés de deux ans ont des performances et un design comparables aux produits les plus récents du milieu de gamme« , ajoute-t-il.

Pour les entreprises françaises, l’enjeu est désormais de s’imposer à l’étranger. Déjà présentes, pour certaines, en Europe et aux États-Unis, leur objectif est à présent de s’implanter durablement en Asie et en Afrique. C’est notamment le cas de Remade.

Crédit illustration : Wikimedia

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.