Le MH370, toujours très apprécié des théoriciens du complot

Le MH370 transportait 239 personnes à son bord et il a subitement disparu le 8 mars 2014 après avoir coupé ses communications. Depuis, de nombreuses expéditions ont été organisées, mais personne n’a réussi à retrouver la trace du Boeing 777. Les théoriciens du complot, de leur côté, ne manquent visiblement pas d’idées pour expliquer la disparition de l’avion.

Le MH370 a décollé de l’aéroport international de Kuala Lumpur le 8 mars à très exactement 0h41, à destination de Pékin. Il abritait à son bord deux cent vingt-sept passagers et douze membres d’équipage.

MH370

Trente-huit minutes après son décollage, l’avion a quitté l’espace aérien malaisien et les contrôleurs aériens l’ont signifié au pilote.

Ce dernier a alors répondu d’un simple « Good night, Malaysia 370 ». Il s’agit de la toute dernière communication reçue par les équipes au sol.

Le transpondeur de l’avion a en effet été coupé peu de temps après l’échange et l’avion a alors subitement disparu des écrans radars vietnamiens. Intrigués, les contrôleurs aériens ont tenté à plusieurs reprises de reprendre le contact, en pure perte. Le MH370 est resté totalement silencieux.

Face à la situation, Malaysia Airlines n’a eu d’autre choix que d’annoncer la disparition de l’avion une heure après son arrivée théorique. Par la suite, une enquête a été ouverte et de nombreuses expéditions ont été menées afin de tenter de retrouver la trace de l’avion. Elles n’ont absolument rien donné.

Quatre ans plus tard, l’enquête est toujours ouverte et personne n’a encore été en mesure d’expliquer la disparition du Boeing 777. Comme toutes les affaires non résolues, le MH370 s’est bien entendu retrouvé au cœur de nombreuses théories et The Week en a dressé une courte liste un peu plus tôt dans la semaine.

En voici un florilège. Et comme vous allez pouvoir le constater, certaines sont vraiment loufoques. À noter tout de même que les premières théories exposées sont les plus réalistes.

Le MH370 aurait été abattu

Cette théorie est sans doute la plus populaire et la plus répandue de toutes. De nombreuses personnes pensent en effet que l’avion a été abattu lors d’un exercice mené par les militaires d’un état.

Peter McMahon, un ancien ingénieur en mécanique, avait même pensé avoir retrouvé l’épave de l’avion sur Google Earth, une épave entièrement criblée de balles selon lui. Toutefois, la Civil Aviation Authority Malaysia a formellement démenti les conclusions de l’ingénieur, des conclusions sans fondements d’après l’organisme.

Certains vont même encore plus loin en supposant que l’avion aurait été abattu par l’armée américaine suite à une opération menée par un groupe terroriste, un groupe qui aurait réussi à prendre le contrôle du Boeing 777 et qui envisageait de le faire s’écraser sur la base militaire de Diego Garcia.

Le MH370 aurait été piraté à distance

Encore une fois, il s’agit d’une théorie très répandue sur la toile et de nombreux internautes pensent ainsi que le MH370 aurait pu être piraté à distance par des hackers pour être transporté à un endroit tenu secret.

Pourquoi ? Ici, les théories divergent. Certains pensent que des scientifiques de renom se cachaient parmi les passagers de l’avion, d’autres que le Boeing transportait du matériel sensible à destination de Pékin.

Des hackers l’auraient donc fait dévier de sa trajectoire afin de mettre la main sur son contenu. Certains ont même accusé publiquement la Chine ou la Corée du Nord d’être à l’origine de l’opération.

Le MH370 se serait crashé à cause de fissures

Cette explication est sans doute une des plus crédibles. Plusieurs mois avant la disparition de l’avion, l’organisme de surveillance de l’aviation américaine a publié un rapport dans lequel il avertissait les compagnies aériennes d’un problème de fissures lié au fuselage du Boeing 777, des fissures pouvant potentiellement entraîner une chute de la pression.

Ce problème de fissure aurait pu provoquer le crash de l’avion, ce qui n’explique cependant pas pourquoi aucun débris n’a été retrouvé ni même pourquoi l’avion a continué à voler après avoir coupé ses transmissions.

Le MH370 aurait été happé par un Triangle des Bermudes

Ce n’est pas franchement l’explication la plus crédible, mais certains pensent que le MH370 a traversé une zone similaire au Triangle des Bermudes.

Si vous vous intéressez au phénomène, alors vous savez sans doute que de nombreuses explications peuvent expliquer les phénomènes repérés dans le Triangle des Bermudes. Parmi les plus courantes se trouvent les perturbations électromagnétiques ou bien… les explosions de méthane.

Certains chercheurs pensent en effet que les disparitions listées dans la zone ont pu être provoquées par l’explosion de vastes bulles de méthane, des bulles capables de réduire d’un coup la densité de l’eau ou de l’air. La disparition du MH370 aurait donc pu être provoquée par un phénomène similaire.

Le MH370 aurait été happé par une grille d’énergie

On s’enfonce un peu plus dans les théories conspirationnistes avec cette étonnante explication.

Certains internautes pensent en effet que le MH370 s’est écrasé sur un point d’énergie se trouvant sur une grille d’énergie secrète s’étendant sur toute la planète, une grille que seuls les Illuminati sauraient exploiter.

Pourquoi avoir fait disparaître le vol ? Personne ne le sait, bien entendu.

Le MH370 aurait été enlevé par les extraterrestres

Généralement, lorsqu’un phénomène ne peut pas être rationnellement expliqué, alors il vient forcément un moment où les extraterrestres font leur entrée et le MH370 ne déroge évidemment pas à la règle.

De nombreuses personnes pensent ainsi que l’avion ne s’est pas écrasé et qu’il a tout simplement été enlevé par des extraterrestres. À quelle fin ? Toute la question est là bien entendu, mais ce n’est de toute manière pas la première fois que la disparition d’un avion donne vie à une telle théorie.

Certains tabloïds avaient même été plus loin par la suite en annonçant avoir retrouvé l’avion… sur la surface de la Lune. Le tout en se basant sur une photo de mauvaise qualité.

Mots-clés MH370