Clicky

Le mini test de la NES Mini

Il y a quelques mois, Nintendo a surpris tout le monde en annonçant la sortie d’une console totalement inattendue : la NES Mini, réédition de la toute première console de la marque, en version miniature.

Grâce à la magie de la précommande, j’ai pu tester la NES Mini ce week-end, et je vous donne ici mon ressenti sur cette console. Histoire que vous ayez toutes les informations pour décider si ça vaut le coup d’attendre que les stocks se refassent.

NES Mini

La NES Mini, qui tient dans la main, mais qui ne s’ouvre plus

La réponse est certainement oui.

Une version mini de la NES, sans cartouches

La NES Mini vient dans un emballage qui n’est pas sans rappeler les boîtes de l’époque de la NES. Nintendo a voulu jouer la carte de la nostalgie jusqu’au bout, et force est de constater que la firme a eu raison, car le résultat est des plus réussis.

La console est livrée avec un câble HDMI, une manette, et un câble USB. Attention cependant, l’adaptateur pour brancher ce câble sur le secteur n’est pas fourni. C’est un peu dommage, et on a l’impression que Nintendo a un peu joué les radins.

Boîte NES Mini

La boîte de la NES Mini, dans toute sa splendeur

Comme sur le câble de la manette d’ailleurs, qui est ridiculement court. Le câble HDMI a un peu de longueur donc vous pourrez avancer un peu la console, mais ce n’est pas idéal. Apparemment, l’idée est de montrer à vos enfants comment vous pouviez vous bousiller les yeux pendant votre enfance, sur le tapis du salon.

Aucune cartouche n’est vendue avec la NES Mini. Et aucune ne sera vendue par la suite : la console vient avec 30 jeux préinstallés, et il n’y en aura pas d’autres. La liste contient des titres parmi les plus intéressants de la belle, comme les Zelda par exemple, les Super Mario, Donkey Kong, Pac-Man et bien d’autres.

Le confort moderne, en toute nostalgie

Bien sûr, vous pouvez très bien brancher une NES sur un téléviseur récent, si ce dernier est équipé d’une prise péritel. Malheureusement, le résultat sera souvent assez mauvais au niveau de l’image. C’est donc là tout l’intérêt de la NES Mini : pouvoir retrouver les jeux d’une console vieille de 30 ans, sur les téléviseurs de maintenant, en qualité HD.

Un mode vous permettra de retrouver la résolution originale, ou même de simuler les scanlines qu’on retrouve sur les téléviseurs cathodiques. Pourquoi pas, c’est toujours marrant à essayer.

Il n’y a pas grand chose de plus à dire sur l’expérience de jeu de la NES Mini. Les jeux sont proposés en versions complètes et surtout en versions originales. Pour y jouer, vous avez accès aux manettes de la NES Mini qui ne sont rien d’autre que des reproductions fidèles des manettes de la NES originale (à part pour la longueur du fil pour laquelle Nintendo était plus généreux avant). La meilleure expérience possible, donc.

NES et NES Mini

La NES Mini et son ancêtre

Deux boutons sont présents sur la NES Mini : un bouton de mise sous tension et un bouton « reset ». Comme sur la console originale, donc. Le bouton reset sert en réalité à revenir au menu principal de la console, pour sélectionner le jeu à lancer.

Détail très important et bienvenu : en retournant à ce menu après une partie, vous avez la possibilité de sauvegarder votre partie, pour y revenir quand vous voulez. Plus besoin de mots de passe griffonnés au coin d’une feuille !

La NES Mini, une console à avoir ?

Comme attendu, la NES Mini est une console dédiée aux nostalgiques et à ceux qui souhaitent découvrir des jeux plus vieux qu’eux. Si vous êtes dans ces catégories, nul doute que la NES Mini devrait vous intéresser, et surtout vous combler. Avec le catalogue de la console, des heures de jeu vous attendent.

Petite note quand même, utile par les temps qui courent : ne vous précipitez pas sur la première NES Mini que vous verrez. Nintendo va refaire les stocks, et vous aurez l’occasion de l’acheter à son prix normal (une soixantaine d’euros). De même pour les manettes supplémentaires, d’ailleurs (une dizaine d’euros).

Mots-clés nesnes mininintendo

Share this post

Jérémy Heleine

Étudiant en maths, Jérémy est un passionné qui touche un peu à tout, et plus particulièrement au développement web et à l'actualité high-tech qu'il partage avec vous sur Machineo et surtout ici-même.