Clicky

Le « monstre marin » échoué en Géorgie sur le point d’être identifié ?

La Géorgie a été le témoin d’une scène étrange en fin de semaine dernière. En se promenant sur place, Jeff Warren a en effet découvert la dépouille d’une étrange créature marine ressemblant à un ancien monstre préhistorique. La découverte fascine de nombreux chercheurs, à commencer par une étudiante en doctorat de la Texas State University.

Jeff Warren habite depuis plusieurs années à proximité de Wolf Island, une réserve nationale située à environ vingt kilomètres des côtes géorgiennes.

Animal marin

En fin de semaine dernière, l’homme s’est rendu sur place pour une longue promenade en compagnie de son fils.

Une dépouille à l’allure étonnante

En passant à proximité d’une plage, Jeff a aperçu une forme noire au loin, une forme étendue sur quelques mètres. Intrigué, il s’est rapproché de la scène et il a alors eu la surprise de découvrir la dépouille d’un animal marin, une dépouille assez étonnante.

Le cadavre en question ressemblait en effet beaucoup à un plésiosaure et l’animal semblait ainsi muni d’une petite tête accrochée à un long cou fixé à un corps imposant muni de deux nageoires et d’une longue queue.

Fasciné par la découverte, l’homme a pris une série de photos et il a en plus capturé une vidéo pour immortaliser la scène. Les images ont bien entendu fini sur la toile et elles ont fait couler beaucoup d’encre au fil de ces dernières heures, notamment dans la presse.

L’histoire ne s’arrête pas là cependant et le département des ressources nationales de l’état a ainsi entrepris de localiser la créature afin de procéder à un examen plus approfondi, un examen susceptible de déboucher à terme sur une identification de l’animal.

Le mystère en passe d’être résolu ?

Interrogée par Newsweek, Meaghan McCormack, une étudiante en train de passer un doctorat en ressources aquatiques à la Texas State University, a examiné avec le plus grand soin les photos transmises par nos confrères.

Si ces dernières ne lui ont pas permis d’identifier formellement l’animal à qui appartient l’étonnante dépouille, elle pense cependant que ce dernier n’est pas un mammifère, mais un poisson. D’après elle, le processus de décomposition des mammifères marins est en effet bien différent.

Lorsque les photos du cadavre ont été rendues publiques, plusieurs experts ont évoqué la piste du requin-pèlerin. McCormack pense que cette théorie tient la route, mais l’identification risque d’être difficile puisque ces requins sont extrêmement discrets. Ils vivent en général loin de toute activité humaine et ils sont difficiles à trouver.

Mots-clés insolite