Clicky

Le Motherhood Challenge de Facebook inquiète les autorités

Le Motherhood Challenge fait fureur depuis quelques jours sur Facebook mais il inquiète beaucoup les autorités. Les gendarmes recommandent d’ailleurs aux utilisateurs du service de ne pas participer, pour éviter d’éventuels débordements. Et pour une fois, il va peut-être falloir suivre leurs conseils.

Les chaînes ont toujours eu la cote sur Facebook et l’exemple le plus frappant, finalement, c’est le Ice Bucket Challenge puisqu’il a été suivi par des millions de personnes à travers le monde, et même par de nombreuses personnalités.

Motherhood Challenge

Les autorités mettent les internautes en garde contre le Motherhood Challenge.

Il y en a eu beaucoup d’autres ensuite et le Motherhood Challenge est le dernier de la liste.

Le Motherhood Challenge n’est pas sans danger

Sur le papier, il n’a rien de dangereux et il s’adresse ainsi avant tout aux parents. L’idée est simple, ces derniers doivent publier trois photos de leurs enfants et nommer ensuite dix amis pour qu’ils en fassent autant.

Il n’y a pas de but précis ni même de sens caché, c’est une chaîne relativement basique comme on en voit beaucoup sur le web.

Mais voilà, le problème c’est que toutes les photos partagées mettent en scène des enfants, et donc des mineurs.

Face à la situation, la Gendarmerie Nationale a donc publié un long communiqué sur sa page Facebook pour tirer la sonnette d’alarme et avertir les parents des dangers de ces pratiques. Elle estime effectivement qu’il est primordial de tout faire pour protéger la vie des enfants et leur image sur les réseaux sociaux.

La Gendarmerie de la Gironde a été plus loin encore en publiant un résumé de tous les conseils donnés par la CNIL, avec des liens pointant vers des guides pour apprendre aux internautes à mieux régler les paramètres de confidentialité de leur compte et de leurs publications, histoire qu’ils puissent restreindre l’accès à ces photos à leurs proches.

Comme souvent, les internautes sont assez partagés. Si beaucoup de parents semblent être d’accord avec la publication de la Gendarmerie, d’autres estiment que cette pratique n’a rien de dangereuse. A leurs yeux, cela revient finalement à se promener dans la rue avec leur enfant, à la vue de tous.

En ce qui me concerne, il m’arrive parfois de publier des photos de ma fille mais ça reste assez rare.

Mots-clés facebookweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.