Clicky

Le nouveau système national d’alerte du Canada échoue à son premier test

Le lundi 7 mai 2018, le Québec a effectué le premier test de son système d’alerte publique sur les téléphones mobiles et malheureusement, cela ne s’est pas déroulé comme prévu. Comme l’a annoncé le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), aucun message n’a pu être envoyé sur les cellulaires des habitants.

Le test a été effectué à 9h55 et le système d’alerte a diffusé un message d’essai à la télévision, à la radio et sur les téléphones connectés à un réseau LTE au Québec. Si les messages ont bien été diffusés sur les médias, il n’en a pas été de même pour la population locale.

Patricia Valladao, porte-parole du CRTC, a expliqué que « Le message n’a pas été distribué sur les cellulaires en raison d’un espace superflu dans le code de programmation. »

CRTC blâme Pelmorex

D’après le CRTC, le problème survenu durant ce test vient de l’entreprise Pelmorex qui se charge du système d’agrégation et de dissémination nationale d’alertes utilisées par les gouvernements.

Néanmoins, les problèmes n’ont touché que les téléphones mobiles comme l’a indiqué Thomas Poirier-Blanchet, porte-parole de la sécurité civile du ministère de la Sécurité publique.

« Les tests ont généralement bien été pour la télé et la radio. Toutefois, au niveau de l’alerte sans fil, il semble y avoir eu un problème de distribution. Il n’y a aucun cellulaire qui a reçu une alerte. » a-t-il expliqué. La majorité des radiodiffuseurs ont accepté de transmettre les messages diffusés par le système d’alerte publique.

Un nouveau test envisagé

Suite à l’échec de la transmission des messages sur les téléphones cellulaires, le ministère de la Sécurité publique envisage de refaire un nouveau test vers la fin de cette semaine. Pour le Québec, la réalisation de ces tests est indispensable, car elle permettra à la population de se familiariser avec ce genre d’alertes en cas de menaces imminentes.

Durant cette semaine, des tests d’envoi d’alertes ont lieu partout au Québec et en Ontario qui a également testé son système le lundi 7 mai 2018 à 13h55. Dans le cas de l’Ontario, les utilisateurs de cellulaires ont affirmé avoir reçu le message.

De nouveaux tests seront effectués dans les autres provinces du Canada à partir du 9 mai 2018.

Mots-clés canada

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !