Le parc éolien flottant Hywind Scotland en activité

Les côtes écossaises ont vu l’avènement du premier parc éolien flottant au monde. Il commence déjà à fournir de l’électricité aux foyers environnants. Sa capacité de production est de 30 mégawatts. Les experts estiment que ce parc éolien peut alimenter près de 20 000 foyers.

Ce parc se situe à 25 kilomètres des côtes de l’Aberdeenshire, en Écosse. Il rassemble cinq éoliennes ayant chacune une capacité de six mégawatts. Leur hauteur est de 253 mètres permettant de capter les vents soufflants à dix mètres par seconde.

Hywind

Ce projet a été conçu par la compagnie pétrolière norvégienne Statoil. Pour le mettre en place, la compagnie a recouru à des méthodes de logistique et d’ingénierie peu communes.

Des éoliennes dressées sur des flotteurs

Chacune des cinq éoliennes est dressée sur un flotteur mesurant 90 mètres de longueur et 14 mètres de diamètre. Ce flotteur semi-immergé est de forme cylindrique et pèse 3500 tonnes. Le flotteur est lesté de minerai de fer pesant 5000 tonnes.

Des câbles à trois systèmes d’ancrage sont liés au cylindre. Ces câbles pèsent 111 tonnes avec 5 mètres de diamètre chacun et une hauteur de 16 mètres. Cet ancrage va ensuite être enfoncé dans le sol via un système de succion. La stabilité des éoliennes flottantes est assurée par un logiciel gérant l’orientation des pales.

Des turbines dépassant les capacités des éoliens offshores

Si ce parc éolien flottant arrive à fournir une énergie constante aux 20000 foyers, il révolutionnera le développement des fermes éoliennes en élargissant les surfaces d’exploitation. Par rapport aux éoliens offshores qui fonctionnent à une profondeur maximale de 80 mètres, les turbines de ce parc éolien peuvent aller jusqu’à 800 mètres de profondeur.

De même, les vents soutenus et puissants ne peuvent être exploités qu’en s’éloignant au maximum des côtes. D’après Statoil, 80% des éoliens offshores sont implantés en profondeur dans les eaux. Le parc éolien flottant Hywind Scotland servira donc de démonstrateur technologique.

La compagnie Statoil prévoit d’amener le coût de production du site Hywind Scotland entre 40 à 60 euros le mégawatt-heure en 2030. Davantage de pays se tournent vers les énergies renouvelables et ce pas effectué par l’Ecosse ne peut que renforcer leur détermination à se passer des énergies fossiles.