Clicky

Le patron de Disney aurait appelé celui d’EA au sujet de Battlefront II

Star Wars Battlefront II vient tout juste d’être lancé, mais il fait parler de lui depuis plusieurs jours maintenant – et pas forcément en bien. Si le nouveau FPS de DICE se paye le luxe de profiter des joies du moteur Frostbite et d’embarquer une véritable aventure solo, il s’est malheureusement illustré un peu partout dans la presse pour son recours appuyé aux micro-paiements, infestant littéralement son mode multijoueurs.

Accusé de favoriser le « pay-to-win« , EA subissait ainsi les foudres conjointes des premiers joueurs et des journalistes spécialisés, jusqu’à ce que DICE finisse par indiquer (au travers d’un tweet larmoyant posté jeudi en fin d’après-midi), que les micro-transactions allaient être temporairement désactivées – le temps que des rééquilibrages soient effectués.

Le patron de Disney aurait passé un appel à celui d’EA au sujet des micropaiements intrusifs de Star Wars Battlefront II. Le lendemain ils étaient suspendus…

Si de prime abord on pourrait se dire que le pressing de la communauté de fans et de la presse est ce qui a permis de faire évoluer favorablement la situation, il semble qu’un autre élément soit à prendre en compte… et il est pour le moins amusant à considérer, en tout cas de notre côté du miroir.

Une soufflante en provenance de chez Disney ?

C’est en tout cas ce que laisse entendre le site américain VentureBeat qui indique que – selon des sources proches de l’affaire – Bob Iger, le CEO de The Walt Disney Company aurait contacté, jeudi et directement par téléphone, son homologue de chez EA, Andrew Wilson.

Si naturellement la teneur de l’appel en question n’est pas connue, on ne peut s’empêcher d’imaginer – compte tenu de ce remarquable timing – que le patron de Disney ait remis les pendules d’EA à l’heure au sujet de ces micro-transactions et du scandale qu’elles étaient en passe de faire jaillir sur la licence Star Wars, propriété (faut-il encore le rappeler ?) du géant américain du divertissement.

Il faut dire qu’à quelques semaines de la sortie de Star Wars VIII dans les salles obscures, il aurait été fâcheux que Disney ait à subir d’éventuelles retombées négatives causées par une sombre affaire de micro-paiements dans un jeu vidéo.

EA ne recule toutefois pas complètement vis-à-vis de ses plans initiaux et précise que ces derniers seront réimplantés dans le jeu le moment venu. Il y a fort à parier que ce moment soit justement calé après la sortie du huitième épisode de la franchise…

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.