Le plastique comme nouveau support de stockage

Il existe de nombreuses manières de stocker des données. Des chercheurs français ont cependant souhaité sortir des sentiers battus en se livrant à une étrange expérience visant à stocker des données électroniques sur… un polymère en plastique. Et vous savez quoi ? Ils sont parvenus à leurs fins.

Tout le monde ne le sait pas forcément mais les matériaux polymères se présentent sous la forme de briques imbriquées les unes dans les autres. Elles sont donc capables de former des séquences.

Stockage donnée plastique

Le plastique peut aussi être utilisé pour stocker des données, mais le procédé n’est pas forcément simple à mettre en place.

Ces fameux chercheurs ont donc attribué des valeurs à ces briques pour créer des messages binaires et pour créer des ensembles de données.

Pour le moment, le message doit être synthétisé manuellement mais cela devrait rapidement changer

Intéressant, bien sûr, mais le procédé prend malheureusement beaucoup de temps car le message doit être synthétisé manuellement. Et pour le lire ? Là encore, ce n’est pas forcément simple car il faut s’appuyer sur un appareil de type spectromètre.

Ce n’est pas la première fois que des scientifiques se livrent à ce genre d’expérience. En 2012, des britanniques étaient effectivement parvenus à stocker des données en s’appuyant sur de l’ADN synthétisé en laboratoire.

Ceci étant, le plastique est nettement plus facile à utiliser et c’est précisément pour cette raison que cette découverte pourrait avoir un impact considérable sur les futures méthodes de stockage.

Notez pour finir que cette expérience a été menée par une équipe constituée de chercheurs travaillent pour l’Institut de chimie radicalaire de l’Université Aix-Marseille et pour le Centre nationale de recherche scientifique de l’Institut Charles Sadron de Strasbourg.

Via

Mots-clés disque dur