Le PlayStation VR baisse de prix pour se monnayer à 300 euros

La réalité virtuelle est une technologie éminemment prometteuse, difficile de prétendre le contraire, mais il est clair qu’elle peine à s’imposer massivement sur le marché. Rien d’étonnant ici, la VR coûte cher, et le matériel permettant de lui donner vie dans de bonnes conditions se montre souvent encore plus onéreux que les casques en eux-mêmes.

C’est dans cette idée de rendre la chose (un peu) plus abordable qu’Oculus a récemment baissé le prix de son Rift, et c’est ce que Sony a également décidé de faire avec son PlayStation VR. Le constructeur nippon vient en effet d’annoncer que le casque de réalité virtuelle destiné à la PlayStation 4 allait profiter très prochainement d’une baisse de prix conséquente.

Sony vient d’annoncer une première baisse de prix significative pour son PlayStation VR. Lancé il y a un an et demi, le casque de réalité virtuelle de la PS4 est à présent vendu 299.99 euros.

À partir du jeudi 29 mars (demain, donc), le pack PlayStation VR sera ainsi proposé à 299.99 euros en lieu et place des 399,99 euros habituellement demandés. Pour rappel, ce pack comprend le casque de Sony, une PlayStation Camera, ainsi qu’un code permettant de télécharger gratuitement le jeu PlayStation VR Worlds. Une offre intéressante, mais qui ne comprend pas les PlayStation Move. Ces derniers restent vendus séparément au tarif de 75 euros environ.

Le PlayStation VR : le bon compromis pour faire ses armes en réalité virtuelle…

S’il est loin de proposer la meilleure expérience de réalité virtuelle du marché, le PSVR a le mérite de se positionner comme l’une des solutions les plus intéressantes d’un point de vue pécuniaire. Un avantage qu’il devrait conserver encore un petit moment grâce à cette baisse de prix, qui lui permet de reprendre suffisamment de distance vis-à-vis de l’Oculus Rift (désormais proposé à 449 euros) et de rester bien moins coûteux qu’un HTC Vive (qui a lui aussi baissé de prix, pour « tomber » à 599 euros).

Il n’empêche que le gros désavantage du PlayStation VR réside dans la qualité des expériences de réalité virtuelle accessibles sur PS4. En dépit de quelques titres intéressants (Farpoint, Resident Evil 7 biohazard, ou encore The London Heist), la console de Sony ne peut pas rivaliser avec un PC à plus de 1000 euros – et sur le plan visuel, la chose s’en ressent fréquemment. Autre problème, le retard technologique (et ergonomique) des PlayStation Move face aux contrôleurs inclus avec les Oculus Rift et HTC Vive. Vendus tels quels depuis 2010, ces derniers commencent à avoir l’âge de leurs artères, et ne sont pas inclus pour autant avec le PSVR en lui même.

Que voulez-vous, à 299,99 euros, on ne peut malheureusement pas tout avoir…