Le plus grand aéronef au monde a loupé son atterrissage

Airlander 10 n’est pas un aéronef comme les autres. Il est en effet le plus grand au monde et il surclasse ainsi tous les avions et tous les dirigeables créés par l’homme, avec une structure dépassant les 90 mètres de long. C’est évidemment très impressionnant mais cela ne l’a pas empêché de louper son atterrissage. Fort heureusement, il n’a fait aucune victime.

Airlander 10 vient se ranger dans la famille des ballons dirigeables. Le concept est né à la base au 18ème siècle, sous la plume des frères Robert et du savant Jean-Baptiste Marie Meusnier de la Place.

Airlander 10

Je ne sais pas pour vous mais je n’aimerais pas être à la place du pilote.

Il a cependant fallu attendre plusieurs décennies pour que le premier dirigeable prenne son envol.

Le dirigeable est né au 18ème siècle

Pierre Jullien, un horloger français, est effectivement parvenu à faire voler deux modèles réduits au milieu du 19ème siècle, suivi de près par Henri Giffard. Ce dernier avait d’ailleurs réalisé une véritable prouesse en parvenant à faire voler son appareil sur une vingtaine de kilomètres. Un appareil qui mesurait un peu plus de 40 mètres de long et qui était propulsé par un moteur à vapeur.

Les dirigeables ont eu de belles années ensuite, notamment entre les deux guerres. Depuis, ces aéronefs sont un peu tombés en désuétude mais plusieurs entreprises continuent de produire des appareils de ce type.

Hybrid Air Vehicles fait partie de la liste et elle a la ferme intention d’entrer dans l’histoire. Comment ? En produisant le plus grand aéronef au monde, tout simplement.

Airlander 10 ne passe clairement pas inaperçu. Avec ses 92 mètres de long du nez à la queue, il est effectivement plus long que tous les avions de ligne présents sur le marché. Pas mal, mais ce n’est pas le plus impressionnant car il peut aussi rester cinq jours dans les airs avec un équipage complet ou… deux semaines sans personne à bord.

92 mètres de long pour le Airlander 10

Comment est-ce possible ? Il utilise tout simplement l’hélium pour se soulever dans les airs. Cette particularité fait de lui un appareil adapté à toute sorte de missions, et pas uniquement au transport. Il serait ainsi possible de l’utiliser pour surveiller une zone ou même pour acheminer des marchandises d’un point à l’autre du globe.

Il y a tout de même un point à noter. Airlander 10 n’a pas été créé de zéro. En réalité, Hybrid Air Vehicles s’est basé sur un prototype de dirigeable développé par le Pentagone pour construire son aéronef.

Toujours est-il que l’entreprise a organisé un premier vol d’essai un peu plus tôt dans la semaine, dans le sud-est de l’Angleterre. Si tout s’est bien passé au départ, le pilote a malheureusement perdu le contrôle du véhicule au moment de l’atterrissage et le dirigeable a ainsi piqué du nez en approchant de la piste, avant de s’écraser.

La scène a été filmée par une personne sur place et il faut avouer que la séquence est très impressionnante. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo qui accompagne cet article, le poste de pilotage a été directement exposé.

Fort heureusement, personne n’a été blessé dans l’opération. Pas même le pilote.