Le poisson-vampire est de retour en Europe !

Les lamproies sont des poissons assez particuliers. Ils sont en effet plus anciens que les dinosaures eux-mêmes et ils vivent en aspirant le sang de leurs proies. S’ils avaient plus ou moins déserté l’Europe ces dernières années, ils semblent bien décidé à faire leur grand retour et de nombreux spécimens ont ainsi été découverts dans les rivières britanniques.

Ces poissons sont dépourvus de mâchoires mobiles et ils ne comportent pas non plus de membres pairs. Leur morphologie rappelle beaucoup celle de l’anguille avec un corps allongé et cylindrique sur lequel on trouve une nageoire dorsale et une nageoire caudale.

Poisson Vampire

La bouche de la lamproie rappelle un peu celle du Sarlacc.

La peau des lamproies est aussi dépourvue d’écailles.

Les lamproies seraient plus anciennes que les dinosaures

Mais ce n’est pas leur caractéristique la plus surprenante car elles sont dotées d’une bouche circulaire garnie de dents, une bouche fonctionnant un peu comme une ventouse.

Lorsque la lamproie repère une proie, elle va donc se faufiler pour l’atteindre, un peu à l’image d’un serpent. Lorsqu’elle sera assez proche de sa cible, elle l’attaquera et elle s’accrochera à elle, un peu comme une sangsue. Une fois en place, sa langue viendra râper sa peau ou ses écailles afin de la faire saigner. Le poisson aspirera ensuite le sang de sa victime. Mieux, sa salive empêchera même sa coagulation.

Il existe deux grandes variétés au sein de l’espèce : la lamproie marine et la lamproie fluviatile.

La première vit uniquement en mer, au large, et elle peut atteindre entre 60 et 80 centimètres de long, pour un poids oscillant entre 700 et 900 grammes environ. La seconde est généralement plus petite et elle ne dépasse ainsi pas les 25 ou les 40 centimètres de longs pour un poids tournant autour des 60 grammes et une durée de vie moyenne de sept ans.

La lamproie est de retour au Royaume-Uni

Ces poissons étaient très présents dans les fleuves d’Europe à une époque pas si lointaine mais la pollution des eaux a empêché l’espèce de se développer et il s’est fait de plus en plus rare jusqu’à disparaître totalement de certaines régions. Toutefois, le Royaume-Uni a procédé à un nettoyage en règle des rivières et cette initiative a permis aux lamproies de recoloniser les rivières du pays, des rivières comme la Great Ouse, la Trent ou encore la Derwent.

Elles présentent peu de risques pour l’homme, naturellement, mais leur morsure n’est pas particulièrement agréable, comme le prouve cette vidéo tournée par l’aventurier de l’émission Rivers Monsters.

Bref, si vous allez chez nos amis anglais, il sera peut-être préférable de vous contenter de la piscine municipale.