Clicky

Le porno en ligne a fait une nouvelle victime

La pornographie est très présente sur internet et il existe ainsi des milliers de sites diffusant des photos et des vidéos coquines. Et c’est sans compter sur toutes les plateformes dédiées telles que YouPorn, PornHub ou même Redtube, naturellement. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ces sites et ces services ont aussi des répercussions dans la vraie vie et ils viennent ainsi de faire une nouvelle victime.

Penthouse a effectivement annoncé une bien triste nouvelle. Face à l’explosion du numérique et des sites pornos, son propriétaire et ses investisseurs ont décidé de mettre un terme définitif au magazine papier.

Fin Penthouse

Penthouse va tirer sa révérence. Du moins son magazine papier.

Si ce nom ne vous dit rien, alors il faut savoir que ce mensuel a été publié pour la première fois au Royaume-Uni en 1965. Il est arrivé quelques années plus tard aux Etats-Unis et c’est à cet instant qu’il a commencé à prendre son envol.

Penthouse a profondément marqué les années 60

A la base, Penthouse se situait plutôt entre Playboy et Hustler et il combinait ainsi des images érotiques et des articles portant sur la vie urbaine ou le lifestyle.

Son contenu a beaucoup évolué au fil des années et le magazine a ainsi commencé à publier des photos de rapports sexuels simulés avant de partir sur un registre plus hard. Certains numéros ont beaucoup fait parler d’eux et c’est le cas de celui de septembre 1984 car il contenait des photos de la Miss America de l’époque en train de simuler des actes de lesbianisme.

Geneviève de Fontenay n’aurait sans doute pas apprécié si ça c’était produit en France.

Mais voilà, ce numéro contenait aussi une page centrale consacrée à une actrice pornographique du nom de Traci Lords et le truc c’est qu’elle n’avait que quinze ans à l’époque.

Penthouse ne le savait pas, bien sûr, mais ce numéro a été interdit par les autorités dans la foulée.

La presse ne se porte pas bien et le porno n’est pas épargné

Ce n’est un secret pour personne mais la presse ne se porte pas spécialement bien en ce moment et les magazines pornos ne font pas exception à la règle. Du tout, même.

Penthouse n’a pas été épargné et ces dernières années n’ont pas été faciles pour le mensuel. Après avoir été racheté en 2004 suite à une première banque-route, il s’est retrouvé dans une situation très difficile en 2013 et l’entreprise a frôlé une nouvelle fois le dépôt de bilan.

Sa situation financière ne s’est pas améliorée depuis et c’est précisément ce qui l’a poussé à prendre cette décision difficile. La cellule de New York va donc fermer ses portes et toutes les opérations vont être déplacées à Los Angeles. Le magazine papier prendra une retraite bien méritée dans la foulée et toute l’équipe se focalisera ensuite sur le site internet associé.

Est-ce que ce sera suffisant pour relancer la société ? C’est difficile à dire et il faudra sans doute attendre encore quelques semaines avant de pouvoir répondre à cette épineuse question.

Mots-clés web

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.