Le profil des utilisateurs français d’enceintes connectées révélé

Les enceintes connectées sont pour le moment très peu présentes dans les foyers, mais tout de même au cœur d’un marché très concurrentiel. Alors que la technologie se démocratise très progressivement, des géants comme Amazon (qui domine largement), Apple ou encore Google se livrent une guerre pour devenir le numéro un. Mais alors du côté de la France, quel est le profil de l’utilisateur de l’enceinte connectée ? D’après Médiamétrie, relayé par BFMTV, selon une étude menée le mercredi 19 décembre, les CSP+ seraient adeptes de cette technologie. Mais pour quelles utilisations ?

Qu’il s’agisse d’écouter de la musique, la radio ou découvrir la météo, les utilisations sont très nombreuses pour les Français possesseurs d’une enceinte connectée.

Retard HomePod

En revanche, des fonctions comme appeler un taxi ou commander une pizza ont du mal à se faire une place dans le quotidien des Français.

Le profil des utilisateurs ciblé par l’étude

Cette étude a été menée par Médiamétrie sur 2173 internautes (avec un sur-échantillon de 100 personnes interrogées) de plus de 15 ans. Un moyen de découvrir qui sont les utilisateurs d’une enceinte connectée en France.

Comme expliqué plus haut, le possesseur de cet objet est généralement CSP+ (catégories socioprofessionnelles +) du type patrons d’entreprise, commerçants, cadres, artisans ou encore professions dites intellectuelles, et à 39 ans. Autant dire que l’enceinte connectée semble s’adresser à des professions qui peuvent se permettre un tel achat et qui sont déjà installées puisque le foyer comporte en général 3 personnes (55% des utilisateurs).

Niveau utilisation, les fonctions les plus populaires sont l’écoute de la musique, la radio ou des podcasts, mais également la consultation de la météo. D’autres ont en revanche du mal à être adoptées…

L’utilisation de l’enceinte à commande vocale pour faire du shopping ou commander un taxi ou une pizza sur internet est un usage encore peu développé

Médiamétrie précise également que 89% des interrogés ont déjà entendu parler de l’enceinte connectée. Il semblerait donc que l’objet ait encore du mal à convaincre – mais les choses pourraient changer.

Car toujours d’après l’étude, l’achat de l’enceinte connectée devrait connaître une hausse des ventes grâce aux fêtes de fin d’année et aux soldes d’hiver. Autant dire que beaucoup trouveront un Amazon Echo, HomePod ou Google Home au pied du sapin.

Le début de la démocratisation de l’objet ?