Clicky

Le Projet Astoria de Windows 10 a du plomb dans l’aile

Microsoft a profité de la dernière Build pour lever le voile sur un outil particulièrement prometteur. Le Projet Astoria était effectivement censé permettre aux développeurs de porter facilement leurs applications Android vers Windows 10. Mais voilà, le projet a apparemment du plomb dans l’aile et il risque même de ne jamais voir le jour.

Je pense que tout le monde sera d’accord pour dire qu’une plateforme ne se suffit pas à elle-même. Pour qu’elle trouve sa place sur le marché, elle doit avant tout attirer les développeurs.

Fin Projet Astoria

Le Projet Astoria va-t-il tirer sa révérence ? C’est fort possible malheureusement.

Sur ce terrain, Windows Phone a toujours été en retrait par rapport à ses concurrents et c’est précisément ce qui a poussé Microsoft à travailler sur deux outils permettant d’assurer le portage des applications iOS et Android sur Windows 10.

Microsoft ne communique plus avec les développeurs du Projet Astoria depuis le mois de septembre

Le Project Astoria a été évoqué pour la toute première fois au début de l’année mais il n’a jamais été proposé à tous les développeurs. Seuls quelques éditeurs triés sur le volet ont pu mettre la main dessus et c’est plutôt étrange compte tenu du fait que la version finale de Windows 10 est disponible depuis cet été.

Certes, mais le pire reste à venir car Microsoft ne répond plus aux questions posées par les développeurs sur le portail dédié depuis le mois de septembre.

Windows Central a donc contacté ses sources pour tenter d’en apprendre un peu plus et un de ses informateurs lui a alors révélé que le portage des applications Android ne se passerait pas comme prévu. Comme si cela ne suffisait pas, l’émulateur Android a totalement disparu de la dernière build de Windows 10 Mobile.

Le site a donc envoyé un message au principal intéressé, soit à Microsoft.

Un des représentants de la marque a indiqué que le Projet Astoria n’était pas encore prêt mais que les autres outils de l’éditeur offraient de grandes possibilités pour les développeurs et pour les éditeurs. Il a notamment cité les outils pensés pour iOS et pour le web, en détaillant leurs nombreux atouts, leurs nombreux avantages et leurs nombreux points forts.

Que peut-on en déduire ? Que tout ne se passe pas comme prévu. Windows Central pense d’ailleurs que le Projet Astoria a soulevé pas mal de questions sur le plan juridique. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit peut-être pas d’un problème technique.

Mots-clés microsoftwindows 10

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.