Green New Deal : 100 % d’énergie verte avec zéro émission de gaz à effet de serre pour les Etats-Unis ?

Le National Public Radio (NPR) a parlé d’un nouveau projet de loi rédigé par la représentante Alexandria Ocasio-Cortez dans la matinée du 7 février. Ce projet de loi, intitulé Green New Deal, porte principalement sur des recommandations pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et lutter contre le changement climatique.

Apparemment, le sénateur Ed Larkey avait prévu de présenter un projet de loi similaire au Sénat.

Le projet de loi Green New Deal cite deux récents rapports sur le changement climatique. Le premier est un rapport publié en octobre 2018 par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Quant au second, c’est un rapport effectué par un groupe de chercheurs américains travaillant aux départements fédéraux de l’énergie et de l’environnement.

Ces deux rapports s’entendent sur le fait que les humains ont indéniablement joué un rôle d’envergure dans le changement climatique. De plus, ils précisent que, si aucune mesure n’est prise pour lutter contre ce changement climatique, les conséquences n’en seront que plus dramatiques, voire même désastreuses.

Désastres environnementaux, sociaux et économiques

Selon ce projet de loi, parmi les conséquences de ce fléau figurent un déficit économique de 500 milliards de dollars pour les États-Unis d’ici 2100 dus à la perte de production annuelle, des migrations massives, des destructions d’infrastructure, la perte de nombreuses côtes et l’augmentation des risques d’incendie dont la valeur des dégâts dépassera 1 milliard de dollars.

Pour prévenir ces situations environnementale, sociale et économique critiques, le projet de loi préconise de réduire de 40 à 60% les émissions de gaz à effet de serre issues des activités humaines d’ici 2030. De plus, le projet de loi stipule que les États-Unis ne devraient plus du tout émettre ces gaz d’ici 2050.

Un projet de loi empreint d’idéaux, mais sans mesure concrète

Malgré tout, le NPR déclare que ce projet de loi constitue plus une « résolution non contraignante ». Autrement dit, même s’il venait à être adopté, il ne prévoit pas la mise en œuvre de nouveaux programmes spécifiques tendant à atteindre les objectifs qu’il fixe.

Néanmoins, ce projet de loi affirme que les États-Unis sont responsables d’une grande partie des gaz à effet de serre qui abîment l’atmosphère.

Il ajoute que la capacité technologique et la situation socio-économique du pays lui permettent de prendre des mesures concrètes pour réduire ces émissions.

? La Nintendo Switch à 269 € chez eBay, avec expédition depuis l’Europe