Clicky

Le rapport final sur la disparition de l’avion MH370 critiqué par les familles des victimes

La disparition de l’avion MH370 est sans aucun doute l’un des plus grands mystères dans l’histoire de l’aviation civile. Il y a quatre ans, le 8 mars 2014 pour être plus précis, un avion de la compagnie Malaisia Airlines disparaît soudainement sur le ciel de l’océan Indien. 239 personnes étaient à bord de cet avion, dont 4 Français.

L’avion en direction de Pékin a totalement disparu des radars de contrôle malaisien.

MH370

Malgré les recherches, le MH370 reste introuvable. Le gouvernement annonce alors sa disparition. Des recherches ont été entreprises, mais ce n’est qu’un an après que des restes d’épaves ont été retrouvés, dont quelques-unes, sur l’île Maurice, à la Réunion, en Mozambique.

Ces découvertes sont la preuve que l’avion a été victime d’un crash. Quatre ans après le drame, alors que les familles des victimes ont enfoui leurs souvenirs, le rapport final concernant le crash du long-courrier est en passe d’être dévoilé au grand public.

Plus de 60 théories sur le crash de l’avion

De nombreuses théories ont été émises sur les raisons du crash du MH370. Des thèses vont d’un attentat terroriste en passant par l’hypothèse d’une défaillance technique jusqu’au supposé accident banal.

La disparition de ce Boeing 777 demeure donc un mystère pour tous, mais surtout pour les familles des personnes disparues.

Quoi qu’il en soit, peu importe ces hypothèses, une chose est sûre : le comportement du pilote durant le vol a été quelque peu inquiétant.

Ce dernier aurait délibérément dévié l’appareil pour éviter les radars militaires peu de temps avant sa disparition. Kok Soo Chon, l’enquêteur principal chargé de l’enquête a aussi déclaré que l’avion aurait dévié de sa direction principale. Le MH370 se serait dirigé en direction du Sud-Ouest au lieu d’aller directement à Pékin, lieu de sa destination finale.

Un rapport insatisfaisant pour les familles des victimes

Avant même sa publication, le rapport a d’abord été lu par les familles de chaque victime. Toutefois, elles ont annoncé que le rapport ne détenait aucune information qui leur serait utile malgré ses 400 pages.

Ainsi, le peu d’espoir que ces familles avaient en consultant le rapport s’était envolé en fumée

À cause de leur déception, elles ont finalement critiqué le document en indiquant que les enquêteurs n’étaient même pas capables de déterminer la cause principale du crash et pourquoi cela s’est-il passé ainsi. Intan Maizura Othman, la femme d’une des victimes, a même déclaré que ce rapport le frustrait encore plus à cause du manque d’informations concrètes.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !