Clicky

Le rat-taupe pourrait nous aider à étendre notre espérance de vie

Le rat-taupe n’est clairement pas un canon de beauté, mais il est un des animaux les plus résistants au monde. De nombreux chercheurs s’intéressent d’ailleurs à lui et certains pensent même que l’animal pourrait à terme nous aider à étendre notre espérance de vie.

Comme son nom l’indique, l’animal vient se ranger dans la catégorie des rongeurs et plus précisément dans la famille des Bathyergidae.

Rat-Taupe

Le rat-taupe en pleine action.

Physiquement, il ressemble à un gros rat dépourvu de poils. Totalement aveugle, il passe le plus clair de son temps sous terre, caché dans d’interminables galeries.

Le rat-taupe cache bien son jeu

Il n’est pas spécialement sexy, donc, mais il a tout de même un avantage de taille par rapport aux autres espèces animales : sa résistance.

Frédéric Saldmann s’intéresse à lui depuis plusieurs années maintenant, dans un cadre professionnel. Il exerce effectivement comme cardiologue et nutritionniste. En l’observant, il a donc réalisé que ses artères ne vieillissaient pas. Ni elles, ni son cerveau. Incroyable, mais ce n’est pas le plus fou, car l’animal est également capable de vivre une trentaine d’années.

Ramené à notre échelle, cela représente tout de même l’équivalent de six cents ans pour un homme.

Le rat-taupe est également capable de résister aux tumeurs cancéreuses. Lorsqu’on lui en implante, son organisme parvient en effet à les rejeter. Cela vaut pour les tumeurs les plus agressives. Comme si cela ne suffisait pas, le cerveau de l’animal peut rester pendant 17 minutes privé d’oxygène sans présenter le moindre signe de maladies neuro-dégénératives.

Un laboratoire pour étudier le rongeur

Fascinée par les particularités de l’animal, une équipe internationale de chercheurs a entrepris de déchiffrer son génome en 2012. Aucun gène capable d’expliquer cette étonnante longévité n’a été découvert.

Frédéric Saldman en est donc venu à développer une autre hypothèse. Il pense en effet que l’animal tiendrait sa résistance de son activité physique. Le rat-taupe a en effet beaucoup de mal à tenir en place et il passe ainsi le plus clair de son temps à courir et creuser des galeries pour tenter de mettre la main sur des tubercules. Il pense donc que son organisme dégage peut-être des molécules spéciales capables d’augmenter sa résistance.

La Fondation pour la recherche en physiologie s’intéresse elle aussi beaucoup au rat-taupe. Elle va en effet organiser lundi prochain une soirée de charité à l’hôtel George V afin de lever des fonds pour créer un laboratoire entièrement consacré au petit rongeur.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

3 comments

Ajouter le votre.
  1. ss 19 mars, 2017 at 19:04 Répondre

    J’ai hâte mais à défaut de vivre plus longtemps j’aimerai surtout vivre mieux…
    Et aussi que nous arrêtions de torturer d’innocents animaux, il doit bien y avoir une autre solution

  2. PDKVD 20 mars, 2017 at 14:53 Répondre

    Le problème c’est qu’en science soit on test sur des animaux et on apprend d’eux, soit on crée chimiquement et on test directement sur l’homme. Éthiquement, personne ne validera la deuxième solution, c’est triste pour la faune.
    Citation : « Tous les mammifères sur cette planète ont contribué au développement naturel d’un équilibre avec le reste de leur environnement, mais vous les humains, vous êtes différents. Vous vous installez quelque part et vous vous multipliez, vous vous multipliez jusqu’à ce que toutes vos ressources naturelles soient épuisées, et votre espoir de réussir à vivre, c’est de vous déplacer jusqu’à un autre endroit … Il y a d’autres organismes sur cette planète qui ont adopté cette méthode. Vous savez lesquels ? …les virus. Les humains sont une maladie contagieuse, le cancer de cette planète. « 

Publier un nouveau commentaire.