Le réalisateur du film Metal Gear Solid a fait jouer de potentiels scénaristes à des jeux de la série

Qu’on le veuille ou non, un film frappé des mots Metal Gear Solid finira bien par voir le jour (vous allez voir c’est cocasse) dans les salles obscures. Dans un entretien accordé au site Glixel, le réalisateur du projet Jordan Vogt-Roberts a raconté la manière dont il s’est retrouvé catapulté à la tête de cette aventure.

L’homme de 32 ans explique qu’alors qu’il se trouvait auprès d’un exécutif de chez Sony durant un entretien d’embauche, son regard s’est posé sur un ouvrage ayant trait à Metal Gear Solid. Et d’avoir alors manifesté son enthousiasme à son interlocuteur, qui l’a toutefois quelque peu refroidi en lui indiquant que ce projet ne lui était pas destiné.

Metal Gear Solid 5

Et c’est apparemment à partir de là que Jordan Vogt-Roberts a décidé que la célèbre franchise de Konami allait devenir son jouet : « Je suis allé voir mes agents et je leur ai dit :’Vous ne comprenez pas à quel point c’est important pour moi, à quel point j’aime [Metal Gear Solid], le ton, les personnages, la nature idiosyncrasique de ce que ces jeux étaient et leur signification pour moi, et il n’y a pas plus grand projet dans lequel j’aimerais m’embarquer.’ J’ai dit à mes agents et à mes gestionnaires que je voulais faire ce film ».

Jordan Vogt-Robert a constitué une bible pour diriger le film Metal Gear Solid

Bon nombre de personnes ont néanmoins modéré les ardeurs du réalisateur, ce qui n’a malgré tout pas émietté sa volonté : « J’ai passé trois mois de ma vie à constituer ce livre massif pour dire : ‘Voici à quel point cette propriété est importante à mes yeux, et je m’en fiche si vous ne me prenez pas. Je dois le faire pour moi-même, parce que si vous confiez le projet à quelqu’un d’autre, j’aurais besoin de me dire que j’ai fait tout ce que j’ai pu ».

Et Jordan d’avoir finalement obtenu le droit de diriger le film Metal Gear Solid. Il a ensuite convié chez lui plusieurs potentiels scénaristes pour cette adaptation, les a fait jouer à Metal Gear Solid premier du nom une heure environ avant de leur montrer Metal Gear Solid 5, et de leur faire ainsi constater le bond effectué entre les deux titres. Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty a également tourné dans la console pendant cette réunion, toujours dans le but d’indiquer à ces possibles futurs collaborateurs les points à ne pas négliger dans leur éventuel travail à venir.

Hideo Kojima avait précédemment déclaré qu’il verrait bien un acteur inconnu au bataillon dans le rôle de Solid Snake, même s’il est peu probable que la production le suivra ici. Au final, quand on sait que The Kings of Summer, film signé par Jordan Vogt-Roberts en 2013, avait obtenu la même année le prix du meilleur film passé inaperçu aux PFCS Awards, cela peut laisser espérer un honnête film MGS, à défaut de faire recette.

Mots-clés metal gear solid