Le Samsung Galaxy C7 Pro vient de passer chez Geekbench

Samsung prépare le lancement de plusieurs téléphones positionnés sur le milieu de gamme, dont un Galaxy C7 Pro. Il vient d’apparaître dans la base de données de Geekbench, dévoilant par la même occasion de précieuses informations sur son processeur et sur l’architecture de la puce.

Le terminal est apparu sur le site de la solution au début du week-end, sous la référence CM-C7010. Le test a été mené vers 2h29 du matin et il a été vu plusieurs dizaines de fois depuis.

Galaxy C7 Pro

Un Galaxy C7 Pro est passé chez Geekbench.

La solution donne peu d’informations sur sa fiche technique, mais elle indique tout de même qu’il embarque un processeur composé de huit cœurs cadencés à 2,21 GHz.

Un Snapdragon 625 pour le Galaxy C7 Pro ?

Le nom du modèle n’apparaît pas. Toutefois, en observant attentivement le tableau, on peut voir que le téléphone embarque une carte mère répondant à la référence MSM8953.

Une simple recherche sur le site de Qualcomm vous le confirmera, mais cette référence renvoie en réalité vers le Snapdragon 625, un SoC qui se positionne sur le milieu de gamme et qui regroupe bien un CPU composé de huit cœurs et un GPU Adreno 506.

D’après le descriptif de la puce, ce processeur offre une autonomie appréciable et elle est en outre capable de gérer un affichage en 1080p. Il s’accompagne aussi d’un modem X9 LTE (catégorie 7 en downlink et 13 en uplink), mais également une puce Bluetooth 4.1 et le WiFi 802.11 ac. Compatible avec des capteurs photo de 24 millions de pixels au maximum, il offre aussi le support du Quick Charge 3.0 et donc de la dernière version du système de rechargement rapide du fondeur.

Geekbench fait également allusion à la quantité de mémoire vive embarquée. D’après la solution, le Galaxy C7 Pro embarquerait pas moins de 4 Go de RAM.

Pour l’heure, le Galaxy C7 et le Galaxy C9 sont uniquement commercialisés en Chine. Des rumeurs récentes évoquent cependant un lancement à l’internationale d’ici peu et notamment sur le marché américain. Si ces terminaux doivent réellement sortir aux États-Unis, alors il est possible aussi que Samsung finisse par les lancer sur le marché européen. De même pour leurs déclinaisons bien entendu.