Le SETI va chercher des extraterrestres sur Trappist-1

Le SETI a fait une annonce de la plus haute importance en début de semaine. L’institut a en effet déclaré qu’il avait l’intention de procéder à des écoutes prolongées en direction de Trappist-1 afin de rechercher une possible vie extraterrestre. Le système nous réserve peut-être encore une ou deux surprises.

Ce fameux système n’est pas très loin du nôtre. Il se situe effectivement à environ 40 années-lumière du nôtre et c’est en partie pour cette raison qu’il fascine autant les astronomes, amateurs ou éclairés.

SETI

L’étoile elle-même a été découverte pour la première fois en 2015 et elle a ensuite fait l’objet de multiples observations avec divers instruments.

Trappist-1, une étoile pas comme les autres

En l’observant attentivement, des astronomes de l’Université de Liège ont découvert pas moins de sept exoplanètes situées dans son orbite.

La NASA a organisé une conférence de presse en février dernier afin d’annoncer la nouvelle. Trappist-1 a alors fait la une de nombreux médias. Elle, mais aussi ses différentes planètes. Les astronomes, bien sûr, n’en sont pas restés là et ils ont ainsi poursuivi leurs observations.

En s’appuyant sur les instruments de Kepler, certains d’entre eux ont alors réalisé que l’étoile n’était pas facile à vivre. Elle serait en effet sujette à d’importantes sautes d’humeur et elle aurait ainsi tendance à générer de puissantes vagues d’énergie à travers tout le système, des vagues englobant bien évidemment les planètes situées dans son orbite.

Dans ce contexte, les chercheurs estiment que ces planètes ont peu de chance d’avoir réussi à conserver une atmosphère intacte. Par extension, elles ne seraient donc pas non plus en mesure d’abriter la vie.

Toutefois, il reste un espoir. En observant un système lointain, des astronomes ont en effet découvert une atmosphère ténue sur une exoplanète située dans l’orbite d’une naine rouge proche de Trappist-1. Dans ce contexte, il est possible qu’une des planètes situées dans l’orbite de cette étoile soit elle aussi pourvue d’une atmosphère.

Il y a cependant un autre point à prendre en compte : l’âge du système.

Trappist-1 pourrait potentiellement abriter une colonie extraterrestre

Comme chacun le sait, la vie a mis plusieurs millions d’années avant d’apparaître sur la Terre. Trappist-1 étant plus jeune que notre Soleil, il y a peu de chances que ses planètes abritent une forme de vie évoluée. Toutefois, le SETI pense que c’est une véritable chance. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela fait de ce système un endroit idéal où établir une colonie.

L’institut pense en effet que s’il existe une civilisation extraterrestre avancée dans les systèmes environnants, alors elle doit certainement disposer d’outils capables de collecter des informations sur les étoiles et leurs planètes. Après tout, si nous en sommes capables, tout le monde peut le faire. Dans ce contexte, cette fameuse civilisation pourrait elle aussi se montrer intéressée par ce système. Suffisamment pour le coloniser.

Partant de ce postulat, le SETI a donc l’intention de procéder à des écoutes prolongées en s’appuyant sur le Allen Telescope Array.

Construit en 2005, ce télescope se trouve au Parc national volcanique de Lassen dans le nord de Californie et il se compose de plusieurs antennes capables de capter des signaux radio en provenance de systèmes lointains. L’institut l’utilise donc pour placer certains systèmes sur écoute en vue de détecter une possible civilisation extraterrestre.

Plusieurs écoutes ont déjà été faites en juin de l’année dernière, mais les conditions n’étaient pas idéales. Le SETI a donc décidé d’organiser une nouvelle session en mai prochain.

Crédits Image