Web

Le site Wikipedia a crashé en Europe et au Moyen-Orient après une attaque DDOS

Wikipedia est tombé le vendredi 6 septembre dernier dans l’après-midi, et ce jusqu’à samedi dans la matinée. Cet arrêt forcé aurait été causé par une cyber-attaque qui a plongé le site web dans le noir au niveau international.

La panne a touché des millions d’utilisateurs à travers l’Europe et dans certaines parties du Moyen-Orient.

Apple n'a toujours pas réglé le problème de clavier des MacBook

Crédits pixabay.com

Dans une publication faite par un porte-parole de Wikimedia Foundation qui est l’organisation à but non lucratif derrière Wikipedia, cette attaque, qu’ils ont qualifiée de malveillante, a été perpétrée par de « mauvais acteurs ». Le compte Twitter allemand de Wikimedia a de plus confirmé qu’une attaque DDOS de grande ampleur avait provoqué l’extinction de l’encyclopédie en ligne.

Une attaque est qualifiée de DDOS ou « distributed denial-of-service » quand des pirates informatiques submergent un serveur ou un réseau avec plus de trafic qu’il ne peut en gérer dans le but de le faire crasher.

La déclaration de Wikimedia

Face à cette cyber-attaque, l’organisation Wikimedia a fait une déclaration condamnant l’action des pirates informatiques. D’après l’organisation, ce n’est pas seulement Wikipedia qui est touché par ce genre de méfait.

Wikimedia a indiqué qu’en s’attaquant à l’encyclopédie en ligne, les pirates menacent le droit fondamental des utilisateurs à accéder librement et à partager des informations. Ils ont ajouté que le mouvement Wikimedia s’engage à protéger ce droit fondamental.

Les retombées de l’incident

L’organisation qui gère l’encyclopédie en ligne continue actuellement de travailler pour que tout le monde puisse de nouveau y accéder. Les responsables promettent aussi de nouvelles mises à jour.

D’après un rapport de Techcrunch, dans l’après-midi du samedi 7 septembre, le site Wikipedia était toujours déconnecté dans certaines parties du Royaume-Uni, de la Pologne, de l’Italie, des Pays-Bas, de l’Allemagne et de la France. Depuis, certains utilisateurs ont indiqué qu’il était de nouveau accessible à partir de la Pologne et des Pays-Bas.

On entend souvent parler de cyber-attaques qui visent des institutions pour pouvoir obtenir de l’argent. Dans le cas de Wikipedia, il n’y a eu aucune information indiquant que les pirates informatiques auraient demandé une quelconque rançon. En tout cas, il y a sûrement une raison derrière cette cyber-attaque qui peut être considérée comme très lourde par rapport au nombre de pays touchés.

Mots-clés ddoswikipedia