Le Snapdragon 820 sera capable de lutter contre les malwares

Qualcomm renouvelle fréquemment ses processeurs et le célèbre fondeur est actuellement en train de travailler sur une nouvelle puce située sur le haut de gamme. Le Snapdragon 820, c’est sa référence, devrait d’ailleurs équiper les prochains porte-étendards des constructeurs et cela tombe assez bien car on en sait un peu plus à son sujet.

Le géant du circuit imprimé a effectivement publié une longue note sur son blog officiel pour évoquer une nouvelle fonction fort prometteuse, le Smart Protect. Ou Protection Intelligente, en bon français.

Snapdragon 820 Smart Protect

Le Snapdragon 820 pourra détecter les menaces avant même que vous ne soyez attaqués. Ou presque.

L’idée, c’est d’intégrer à la puce un système de surveillance capable de détecter les menaces pour les éradiquer à la source. Les menaces, ou plutôt les malwares.

Le Snapdragon 820 sera plus intelligent que son prédécesseur

Intéressant, mais il y a mieux encore. Ce système serait capable de détecter les menaces connues ou… inconnues grâce à une technologie d’apprentissage automatique baptisée Zeroth.

Mais comment ça fonctionnera, dans les faits ? Le Snapdragon 820 analysera en permanence l’activité du téléphone. Il surveillera les échanges de données, bien sûr, mais il sera aussi capable de suivre à la trace toutes les applications pour déterminer si elles ont un comportement normal.

Si ce n’est pas le cas, alors la puce alertera immédiatement son utilisateur.

La question que vous vous posez sans doute, c’est de savoir ce qu’est un comportement anormal, non ? En fait, la réponse est assez simple. Si votre téléphone commence à envoyer des SMS alors qu’il est verrouillé, au fond de votre poche, Zeroth montrera les crocs. Même chose s’il commence à prendre des photos en rafale alors que vous ne le tenez même pas en main.

L’idée, c’est finalement de s’appuyer sur les différents capteurs embarqués pour déterminer si le téléphone fonctionne comme il devrait fonctionner.

Attention cependant à ne pas vous méprendre car Qualcomm n’a aucunement l’intention de faire concurrence aux éditeurs spécialisés. En réalité, le fondeur a été plutôt malin sur ce coup car sa plateforme sera totalement ouverte.

Plusieurs boites vont d’ailleurs exploiter la technologie dans leurs outils et ce sera notamment le cas de Lookout, AVG ou même Avast.

Rappelons pour finir que les premiers téléphones équipés du Snapdragon 820 devraient arriver sur le marché durant le premier semestre 2016.