Le Surface Book s’est fait démonter et il n’est pas facile à réparer

Microsoft a profité de sa dernière conférence de presse pour lever le voile sur une machine hybride pensée pour les professionnels et pour les utilisateurs les plus exigeants : le Surface Book. Il a fait forte impression dans le petit milieu de la presse spécialisée, bien sûr, et c’est sans doute ce qui a poussé iFixit à se pencher sérieusement sur son cas.

Ce n’est pas vraiment une surprise car les experts de la société ont pris l’habitude de démonter tous les produits populaires. Ils l’ont d’ailleurs fait avec le Nexus 5X mais également avec la dernière Apple TV et ils se sont même attirés les foudres de la firme de Cupertino à cause de ça.

Démontage Surface Book

Le Surface Book est passé entre les mains des experts de iFixit et le bilan n’est pas très positif.

Il faut croire que cela n’a pas entamé leur enthousiasme puisqu’ils viennent de remettre le couvert avec le tout premier ordinateur portable de Microsoft.

Le Surface Book n’est pas facile à démonter

Si vous n’avez pas suivi la conférence de presse de la firme et si vous n’avez pas lu mon compte rendu sur le sujet, alors sachez que le Surface Book se rapproche pas mal d’une Surface Pro 4.

Il se présente effectivement sous la forme d’une tablette tactile accompagnée d’un dock regroupant un clavier physique et un pavé tactile, avec toute la connectique habituelle derrière.

Sympa, mais cette station d’accueil a aussi une autre particularité intéressante : elle embarque un vrai chipset graphique. La machine offre donc une puissance de calcul bien supérieure à celle des dernières Surface et elle s’adresse ainsi aux utilisateurs les plus exigeants et à tous les professionnels.

Comme indiqué un peu plus haut, iFixit s’est mis en tête de démonter l’ordinateur pour l’étudier et pour déterminer son seuil de réparabilité.

Je ne vais pas vous mentir, l’expérience n’a pas été vraiment concluante. Ce n’est même rien de le dire.

La tablette, pour commencer, n’est pas facile à démonter. Pire, Microsoft a fait le choix de fusionner la vitre de protection, la couche tactile et la dalle. Il faudra donc changer toute la pièce en cas de défaillance. Même chose pour le processeur et la mémoire vive qui sont soudés sur la carte mère et qu’il sera donc impossible de démonter par soi-même.

Pas sans avoir de solides connaissances en électronique, en tout cas.

Bonne nouvelle en revanche, il sera tout à fait possible de changer le disque SSD. Bon, et pour la base alors ? Là encore, il faudra rivaliser d’ingéniosité pour accéder aux composants dissimulés sous le clavier. iFixit s’est d’ailleurs penché sur le chipset graphique embarqué et il s’agit d’un GeForce 940M doté de 1 Go de RAM et GDDR5.

Mais voilà, malgré tout, les experts du démontage ont attribué la note de 1 sur 10 à la machine. En d’autres termes, si un des composants de votre Surface Book vient à cramer, il faudra impérativement passer par le service client. Remarquez, c’est désormais le cas de la plupart des machines modernes.

Via