Le Texas menacé par une grave épidémie de rougeole ?

Depuis 2018, les cas de rougeole enregistrés à travers le monde ont connu une hausse considérable. Si cette maladie avait déjà été éliminée par le passé, elle semble aujourd’hui faire un retour en force. Selon l’UNICEF, les 74 % de cas enregistrés se concentreraient actuellement dans seulement 10 pays. L’État du Texas, aux États unis, et ses 28,7 millions d’habitants seraient les plus touchés.

Suite à une diminution importante du taux de vaccination contre la rougeole dans le Texas, des chercheurs ont décidé d’y mener une étude.

Vaccin

Crédits Pixabay

Les résultats publiés dans Infectious Diseases suggèrent une situation très alarmante. Avec une hausse considérable du taux d’exemption de vaccin, l’État pourrait être confronté à une épidémie exponentielle de rougeole.

Selon certains experts, même une infime diminution du taux de vaccination pourrait engendrer une infection à grande échelle.

Un taux de refus de vaccination élevé au Texas

Pour différentes raisons, certains parents refusent de faire vacciner leurs enfants. Le taux d’exemption de vaccination dans l’État du Texas est ainsi passé de 2 300 en 2003 à 64 000 en 2018. Pour David Sinclair, expert en politique et gestion de la santé à l’Université de Pittsburgh, la situation est critique : « compte tenu des taux de vaccination actuels, il y a de fortes chances qu’une flambée épidémique touche plus de 400 personnes dans certaines villes du Texas à l’heure actuelle. »

Pour se faire une idée exacte de l’éventuelle propagation de la rougeole à travers l’État, des experts ont effectué une étude basée sur des chiffres réels. Cela leur a permis d’établir un constat hypothétique sur les risques de propagation de la maladie : « Les simulations suggèrent que des éclosions importantes se produisent lorsqu’il y a une population importante d’étudiants pour lesquels un vaccin a été refusé. Cependant, les infections ne sont pas limitées à ces étudiants ».

Une simulation aux résultats catastrophique

Face à cette chute considérable du taux de vaccination dans l’État du Texas, les experts sont tombés des nues.

En envisageant ne serait-ce qu’une chute de 5 % du taux actuel, ils suggèrent que près de 1 000 personnes pourraient être infectées. Selon les spécialistes, « les efforts visant à obtenir ou à maintenir l’immunité collective ont été entravés par le fait qu’un petit segment de la population diminue les vaccinations pour leurs enfants pour diverses raisons. »

En effectuant la même étude en Floride où le taux de vaccination diminuerait de 10 %, les experts ont constaté qu’un seul cas de rougeole serait capable de contaminer près de 800 personnes. Au vu de ces résultats, William Moss, un épidémiologiste de Johns Hopkins qui n’a pas participé à l’étude explique : « nous avons tendance à penser en termes de relations linéaires, et donc qu’une diminution de 5 % de la couverture vaccinale pourrait entraîner une augmentation de 5 % de la taille potentielle de l’épidémie, mais en fait la relation est exponentielle ».

De quoi faire réfléchir sur l’importance de se faire vacciner contre la rougeole !

Mots-clés rougeolesanté