Le Thirty Meter Telescope, sera bien construit à Hawaï

Un projet de télescope de 1,4 milliard de dollars a finalement obtenu l’autorisation pour démarrer sa construction sur le volcan Mauna Kea à Hawaï.

Le Conseil des terres et des ressources naturelles de l’État d’Hawaï (le BLNR) a annoncé vendredi (29 septembre) qu’il a décidé d’approuver un permis de construction pour le Thirty Meter Telescope (TMT), qui était resté en suspend depuis des années.

Télescope Hawaï

Un projet de télescope contesté par la population hawaïenne

Le projet TMT a été lancé en octobre 2014, mais des protestations le printemps suivant ont contraint l’arrêt de sa construction. Les manifestants ont évoqué des inquiétudes concernant l’impact culturel et environnemental du projet de télescope. Les Hawaïens autochtones considèrent en effet que les sommets de la chaîne de l’île sont sacrés.

Puis, en décembre 2015, la Cour suprême d’Hawaï a retiré le permis de construction original de TMT indéfiniment, affirmant que le BLNR l’avait accordé sans prendre en compte une pétition déposée par des groupes d’opposition. Et en décembre 2016, un autre juge a décidé qu’un accord de sous-location entre TMT et l’Université d’Hawaï était invalide parce que le BLNR l’avait autorisé sans tenir une « audience en opposition ».

Un avenir encore incertain pour le TMT à Hawaï

Comme le montre cette histoire, une décision favorable du BLNR ne garantit pas un avenir sans encombre au projet TMT. En effet, les opposants à la décision de vendredi prévoient déjà de faire appel à la Cour suprême d’Hawaï.

Si la construction sur le volcan Mauna Kea devenait impossible, ou peu pratique, le projet pourrait être déplacé vers un autre site – l’Observatoire du Roque de los Muchachos sur La Palma, aux îles Canaries.

Opérationnel vers mi-2020…

Le Thirty Meter Telescope intégrera 492 segments de miroirs dans une seule surface de collecte de lumière de 30 mètres de largeur. Quand il sera opérationnel vers le début de mi-2020, le télescope géant sera utilisé à diverses fins,  de la détection et la caractérisation des exoplanètes à l’étude des mystérieuses matière et énergie noire, ont déclaré des représentants du projet.

TMT est l’un des trois mégascopes terrestres programmés pour être mis en service dans les années 2020. Les autres – le Giant Magellan Telescope et le European Extremely Large Telescope – sont tous deux construits dans les Andes chiliennes.

Credit: Courtesy TMT International Observatory