Le Tombeau des Lucioles : l’affiche du film contenait un message secret

Le Studio Ghibli a perdu au début du mois son cofondateur, l’étonnant Isae Takahata. L’homme est en effet décédé le 5 avril à Tokyo des suites de problèmes cardiaques et d’une longue bataille contre le cancer du poumon, une bataille qu’il n’a malheureusement pas réussi à remporter.

Suite à cette tragique disparition, de nombreux hommages ont été rendus et Nippon TV a ainsi choisi de diffuser l’un de ses plus grands films à la télévision nationale le 13 avril, à savoir Le Tombeau des Lucioles.

Tombeau des Lucioles

Bien évidemment, les fans connaissent déjà l’histoire, mais ils ne savaient pas qu’un secret déchirant attendait patiemment d’être découvert dans l’une des affiches promotionnelles du film.

L’affiche semble anodine et montre les deux personnages principaux partageant un moment de joie rare entouré d’un champ de lucioles. Un secret y est bel et bien caché.

Le contenu du message

L’affiche en question existe depuis la sortie du film il y a trente ans en 1988. Les fans n’ont donc pas pensé à regarder par deux fois les détails de l’image déjà familière. Un utilisateur de Twitter a cependant fait sensation en dévoilant un objet difficile à voir dans l’obscurité.

En éclaircissant l’image, l’affiche prend un tout nouveau sens et donne une version remplie de tristesse poignante à l’histoire.

En ajoutant de la luminosité à l’image, on peut voir en faut de l’affiche un avion de guerre bombardier B-29. Si l’avion en soi n’a rien d’extraordinaire, l’implication de sa présence l’est. « Je viens de lire une théorie selon laquelle les lucioles de l’affiche de Grave of the Fireflies ne sont pas toutes des insectes, alors j’ai analysé l’image et c’est vraiment vrai. » a déclaré @comicloverhouse, celui qui a fait la découverte sur Twitter.

Une histoire poignante et émouvante

Le tombeau des Lucioles (Hotaru no Haka) est un film animé de guerre japonais de 1988. Il a été écrit et réalisé par Isao Takahata et raconte l’histoire de Seita et Setsuko sur leur lutte désespérée pour survivre pendant les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale. Le film a été acclamé par les critiques et même considéré comme l’un des meilleurs films de guerre des années 2000.

Le film contient un certain nombre de scènes montrant le Japon bombardé. Il devient clair que les lumières de formes différentes qui brillent dans le ciel nocturne montrent non seulement des lucioles, mais aussi des bombes provenant des raids aériens. Cet état des faits rend l’histoire encore plus triste.