Le WiFi arrivera dans le RER D et le RER B en 2018

Guillaume Pepy promet que cette année, le WiFi gratuit sera disponible dans les lignes B et D du RER. C’est lors d’un entretien sur le plateau de RMC ce mardi 2 janvier 2018 que le président de la SNCF a annoncé la nouvelle. « La première demande des voyageurs aujourd’hui, c’est d’être connectés. » a-t-il déclaré. La compagnie ferroviaire française est donc bien décidée à répondre aux attentes de ses usagers.

Ainsi après les lignes TGV, dont 80 % sont actuellement équipées de connexions WiFi, la SNFC va désormais prioriser les « trains de la vie quotidienne », ceux qui accueillent le plus de voyageurs par jour. Guillaume Pepy prévient cependant que pour que le projet puisse être mené à bien, il faudra que « les opérateurs jouent le jeu et mettent des pylônes ».

SNCF

Si tout se passe bien, ce sera au tour des TER en province d’avoir le réseau WiFi à volonté en 2020.

SNCF veut prioriser le numérique malgré les obstacles

Orange, Free, SFR et Bouygues Télécom devront ainsi installer des pylônes et antennes relais le long des voies espacées de 2 à 3 km, sans oublier les kilomètres de fibre optique nécessaires. Selon une estimation datant de 2016, les travaux pourraient coûter dans les 100 millions d’euros.

La SNCF reste optimiste quant à l’installation du réseau WiFi dans les lignes B et D du RER. D’autant plus que Guillaume Pepy a également annoncé qu’à partir de la fin du mois, une nouvelle fonctionnalité sera proposée sur l’appli de la société. Inspirée de Waze et TripAdvisor, elle informera les passagers sur l’état du trafic, les gardant ainsi au courant des possibles incidents et retards.

Quels autres projets en vue pour la SNCF ?

Guillaume Pepy a également annoncé que les billets open pour les TER ne pourront plus être utilisés les jours de grands départs. Il a expliqué que cette décision a pour but d’éviter que la compagnie ne se retrouve une fois de plus débordée par l’afflux de milliers de voyageurs d’un coup dans la même gare et pour le même train.

Autre annonce, la SNCF prévoit deux fois plus de trains Ouigo pour 2018. Il est prévu que d’autres trains partiront bientôt de la gare de Lyon et de l’Est, en plus de celle de Montparnasse. Enfin, la compagnie prévoit de recruter 10 000 personnes cette année, dont 1 200 en tant que conducteurs.