Clicky

Le WiFi le plus rapide de l’ouest atteint les 42 Gb/s

Le WiFi est extrêmement pratique, c’est indéniable. Et encore plus pour celles et ceux qui ne tiennent pas en place. Toutefois, la technologie n’est pas parfaite non plus et elle est souvent limitée en termes de débits. Des scientifiques ont cependant trouvé une solution pour contourner le problème en utilisant des rayons infrarouges.

Le WiFi a pas mal évolué au fil des standards, notamment au niveau des débits offerts par ces derniers. La première version de la norme ne permettait effectivement pas de dépasser les 11 Mb/s.

WiFi

Notre WiFi vient de se prendre un coup de vieux.

C’est peu, et encore plus lorsqu’on compare ce chiffre aux débits théoriques proposés par le 802.11 ac, des débits pouvant atteindre les 1,3 Gb/s.

42 Gb/s en WiFi grâce aux infrarouges

Toutefois, ce n’est pas encore suffisant et c’est précisément ce qui a poussé l’Université de Technologie d’Eindhoven aux Pays-Bas à se lancer dans une nouvelle expérience reposant cette fois sur la technologie infrarouge.

L’étude complète est disponible en ligne, à cette adresse. Pour faire simple et pour résumer le concept en quelques mots, l’idée est tout bonnement d’utiliser la technologie infrarouge pour transporter des données entre plusieurs équipements fixes. Comment ? En s’appuyant sur des antennes spécialement développées pour l’occasion.

En parallèle, les chercheurs ont développé des algorithmes précis afin de prendre en compte la localisation de chaque appareil pour optimiser les flux de données. Mieux, leur système utilise aussi des longueurs d’onde spécifiques pour éviter les interférences et améliorer ainsi les débits.

En cumulant toutes ces techniques, les scientifiques ont réussi à transmettre des données à une vitesse de 42 Gb/s, une vitesse trente-deux fois supérieure à celle permise par le WiFi 802.11 ac.

Un système adapté aux appareils fixes

Grâce à cette technologie, il serait donc possible de transférer une quarantaine de films en qualité moyenne… en une seconde.

Impressionnant, n’est-ce pas ? Certes, mais la technologie utilisée a aussi ses limites. Pour que ce système fonctionne, il faudrait en effet déployer une antenne dans chaque pièce de la maison. En outre, il n’est pas adapté aux appareils mobiles comme nos smartphones, nos tablettes, nos machines hybrides ou même nos ordinateurs portables.

Ceci étant, ces appareils ne sont pas les seuls à avoir besoin de dialoguer les uns avec les autres. Nos réseaux reposent la plupart du temps sur des équipements fixes et ce WiFi survitaminé pourrait parfaitement trouver sa place dans ce cadre là.

Il faut d’ailleurs signaler que ce système a été imaginé par une étudiante en doctorat, une certaine Joanne Oh. Il lui a d’ailleurs valu une mention.

Mots-clés insolitewifi

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Pas de commentaires

Ajouter le votre.