Clicky

Le X-37B vient de dépasser le seuil des 500 jours en orbite et on ne sait toujours pas à quoi il sert

Le X-37B vient de franchir un nouveau cap. Le vaisseau spatial top secret de l’US Air Force se trouve en effet dans l’orbite de la Terre depuis 500 jours… et nous ne savons toujours pas ce qu’il fait là-haut.

À l’origine, tout a commencé avec la NASA. L’agence spatiale américaine souhaitait en effet développer une navette autonome afin de tester de nouvelles technologies notamment liées aux décollages orbitaux ou même aux rentrées atmosphériques.

X-37B

X-37B déchaîne les passions, et nourrit bon nombre de théories complotistes.

L’idée de départ était effectivement de préparer le développement de la nouvelle navette spatiale américaine.

X-37b, une mission spatiale initialement lancée par la NASA

Le X-37b n’a cependant pas été directement développé par la NASA, mais par la société Boeing, le coût de fabrication étant en revanche assumé par l’agence spatiale. Du moins au départ. Intéressé par le potentiel militaire de la navette, l’US Air Force a en effet très vite rejoint le projet.

En 2004, la NASA a été obligée de revoir ses priorités et l’agence a choisi d’abandonner le projet pour se focaliser sur le vaisseau Orion. L’ensemble de la mission a donc été transféré à la DARPA.

Cette dernière a travaillé dessus pendant deux ans, avant de tout transmettre à l’US Air Force. Depuis 2006, le projet est classé confidentiel et personne ne sait exactement en quoi il consiste.

En tout, pas moins de cinq missions ont été menées par l’US Air Force durant les années suivantes. OTV-1, la première, a eu lieu le 22 avril 2010 et elle s’est focalisée sur le premier des deux prototypes mis au point par l’armée, à savoir X-37a. La navette a passé 225 jours en orbite afin de regagner le plancher des vaches.

Cinq missions lancées par l’US Air Force

La seconde mission s’est déroulée un an plus tard, le 11 mars 2011. X-37b, le second prototype, a décollé depuis Cap Canaveral avant de passer 469 jours en orbite. Encore une fois, aucun détail n’a filtré sur l’objectif de ce voyage.

OTV-3, la troisième mission, a été organisée le 11 décembre 2012 et elle s’est une nouvelle fois focalisée sur le premier prototype, un prototype qui a passé cette fois 675 jours en orbite. Ensuite, pendant trois ans, X-37a et X-37b n’ont pas quitté la terre ferme. Il a en effet fallu attendre le 20 mai 2015 pour le lancement de la mission OTV-4, une mission durant laquelle le second prototype de navette a passé… 717 jours en orbite.

Actuellement, l’US Air Force en est à sa cinquième mission. OTV-5 porte encore une fois sur X-37b et la navette a décollé le 7 septembre 2017 du KSC Floride et elle a été mise en orbite par… SpaceX. Une première dans l’histoire du projet. Depuis, elle a été aperçue par un astronome néerlandais, mais nous n’en avions plus vraiment entendu parler jusque là.

Un outil d’observation ou une arme ?

Et à présent, cela fait donc 500 jours que X-37b se trouve dans l’orbite de notre planète, à mener des essais dont personne ne sait rien.

Il existe cependant plusieurs hypothèses, principalement formulées à partir des caractéristiques techniques des navettes utilisées par l’US Air Force. Beaucoup pensent ainsi que X-37a et X-37b sont utilisées pour tester des système d’écoute militaire, ou même pour déployer des petits satellites de reconnaissance au-dessus de territoires bien particuliers. D’autres estiment que les navettes pourrait également être utilisées comme des plateformes anti-satellitaires et donc comme des armes capables de paralyser les communications ennemies.