Le X-37B vient de franchir le cap des 700 jours dans l’espace

Le X-37B vient de franchir un nouveau cap. Cela fait désormais sept cents jours que la navette américaine se promène dans l’orbite terrestre… et on ne sait toujours pas pourquoi.

Si ces deux lettres et ces deux chiffres n’évoquent rien de particulier en vous, alors sans doute est-il préférable de commencer par faire les présentations. Derrière cette étrange référence se cache en réalité un projet de navette autonome porté par l’US Air Force.

X-37B

À l’origine, tout a commencé à la fin des années 90. La NASA a commencé à travailler sur une nouvelle navette capable de se déplacer sans équipage.

X-37B, une navette spatiale très mystérieuse

L’agence américaine a cependant été obligée d’annuler le projet suite à de multiples coupes budgétaires. La DARPA a alors continué à travailler sur le X-37B avec pour objectif d’en faire un atout pour la défense américaine.

Mais une fois encore, le projet n’a pas abouti. Deux ans plus tard, l’agence a passé la main et l’US Air Force a alors récupéré le projet.

Si l’armée américaine n’a jamais nié l’existence du projet, elle a toujours refusé de dévoiler la moindre information concernant son projet. Tout ce que l’on sait, c’est que cinq missions ont été menées par ses services depuis l’année 2010. Des missions durant lesquelles le X37-B a passé des centaines de jours dans l’orbite terrestre. Avec un record en 2016 lors de la quatrième mission de l’US Air Force, mission durant laquelle la navette a passé pas moins de 717 jours dans notre orbite.

Le cap des 700 jours est franchi, en route pour un nouveau record ?

Le X37-B n’en est cependant pas resté là. La navette a de nouveau été expédiée dans notre orbite le 7 septembre 2017 grâce à une fusée affrétée par l’incontournable SpaceX. Et depuis, la navette n’a pas regagné le plancher des vaches. Elle vient donc de franchir le cap des 700 jours dans l’espace et elle est donc bien partie pour pulvériser son précédent record.

Si personne ne sait réellement à quoi sert la navette, les théories ne manquent pas. Certains pensent qu’elle est équipée d’un système capable de détruire des satellites ennemis, d’autres qu’elle peut carrément remplir les fonctions de satellite d’observation. L’US Air Force n’a bien entendu rien confirmé de son côté.

En revanche, on peut tout de même noter qu’un photographe féru d’astronomie a réussi à lui tirer le portrait le mois dernier.

Mots-clés espacex-37b