Clicky

L’eCall sera intégré dans les nouvelles voitures à partir du 1er avril 2018

La Commission européenne a décidé d’imposer une nouvelle règle pour renforcer la sécurité routière et prendre en charge les victimes d’accident le plus rapidement et efficacement possible. Elle a en effet donné la consigne de faire équiper les nouvelles générations de véhicules de l’eCall paneuropéen.

Il s’agit d’un service uniformisé et axé sur l’assistance aux victimes d’accident de la route. Par ailleurs, certains modèles de voitures sont déjà équipés d’une fonctionnalité similaire à eCall grâce aux services de quelques assurances.

eCall

Les fabricants auront cependant le temps de se préparer, car ladite règle ne sera appliquée qu’à partir du 1er avril 2018.

Un système d’appel d’urgence embarqué

Les voitures dotées de l’eCall fonctionnent avec un système d’appel d’urgence embarqué. Elles disposent d’un bouton spécial placé sur le tableau de bord. En cas de problème, la fonctionnalité s’active et un message d’alerte géolocalisé sera envoyé aux services de secours 112.

Les services de secours vont détecter automatiquement la position de la personne en détresse et peuvent ainsi intervenir à temps. De cette manière, tous les organismes chargés de prendre la situation en main pourront exécuter les protocoles d’intervention les plus adaptés.

Pour la France, le SNSA ou Syndicat national des sociétés d’assistance sera responsable de la gestion des appels. À partir du premier octobre, l’organisme va commencer à mettre en place la plateforme sur laquelle tous les appels seront traités.

Mode de fonctionnement manuel ou automatique

Le déclenchement de l’airbag, suite à un choc ou un accident, va enclencher eCall. L’application enverra le message de détresse à la plateforme du SNSA. Le message sera ensuite redirigé vers le service de secours le plus proche.

Au cas où l’airbag ne se serait pas déclenché alors que le conducteur aurait besoin de l’intervention des secours, il n’aura juste qu’à appuyer sur le bouton. Ce mode d’activation manuel est idéal dans certaines situations où il sera témoin d’un accident ou victime d’un accident mineur.

L’appel sera décroché par la plateforme d’assistance après 13 secondes. En 75 secondes, les services de secours prendront la décision d’intervenir ou de rediriger l’appel vers la société en charge de l’assistance de l’utilisateur. Cela dépend du type de l’accident ou de la gravité de la situation.