Clicky

L’Ecosse choisie pour construire le premier aéroport spatial britannique

Les Britanniques se rapprochent un peu plus de l’espace. Le secrétaire d’affaires Greg Clark a annoncé que le comté de Sutherland, situé dans la Côte-Nord de l’Écosse, a été choisi comme lieu de construction du premier port spatial britannique.

L’Écosse effectuera ainsi, dans un premier temps, des lancements de fusées spatiales et de satellites et dans un second temps, des déplacements commerciaux de passagers.

Europe ISS

Les Britanniques intéressés par les vols spatiaux seront dorénavant aux premières loges pour connaître tous les vols qui s’effectueront dans l’espace. Selon Greg Clark, c’est le commencement d’une nouvelle ère pour le secteur spatial britannique. Le marché de port spatial pourrait avoir des impacts conséquents sur l’économie nationale.

Le secrétaire d’affaires a déclaré que ce marché pourra rapporter jusqu’à quatre milliards de livres sterling (environ 4.5 milliards d’euros) à l’économie britannique au cours des dix prochaines années.

Sutherland choisit parmi d’autres villes britanniques

Le comté de Sutherland a gagné le droit de construire le premier port spatial britannique, une place également très convoitée par la localité de Prestwick, le comté d’Ayshire, l’île Unst de l’archipel des Shetlands et de la ville de Newquay dans le nord des Cornouailles.

Ce spatioport fournira entre autres les infrastructures nécessaires pour développer le tourisme spatial.

Néanmoins, pour l’heure, aucun cadre réglementaire régissant les voyages commerciaux dans l’espace n’a encore été établi. Pourtant, c’est grâce au projet de loi sur l’industrie spatiale proposé en mars 2018 que le pays peut actuellement songer à participer à la course vers la conquête de l’espace.

Popularité croissante de l’Écosse auprès des sociétés de satellites

Le ministre des Transports, Jo Johnson, a déclaré qu’avec ce port spatial, l’Écosse devient une destination de choix pour les sociétés de satellites dans le monde entier. Il est à remarquer que l’Écosse regroupe un cinquième de toute l’industrie spatiale britannique. La ville de Glasgow construit d’ailleurs plus de satellites que n’importe quelle autre ville en Europe.

Un consortium avait soumis une proposition à l’Agence spatiale britannique l’affirmant que Sutherland était parfait pour construire un port spatial étant donné que sa péninsule A’Mhoine offrait une place idéale pour lancer des satellites en orbite. Sutherland s’attend à se voir attribuer des missions par l’armée, le gouvernement et les sociétés privées.

Philippa Whitford, députée du SNP, a déclaré que les lancements sont actuellement effectués depuis le Kazakhstan. Elle explique ainsi qu’en effectuant ces lancements depuis l’Écosse, toute l’industrie des satellites commerciaux à travers le Royaume-Uni bénéficierait d’un accès facile.

Mots-clés espace

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !