L’Elysée s’apprête à vendre des Goodies

La Présidence de la République vendra prochainement des produits dérivés affichant ses propres couleurs et son logo. C’est en tout cas ce que nous apprend Le Point, sous couvert de révélations en provenance de La Lettre A. Le quotidien a en effet noté que le directeur de cabinet de l’Élysée, Patrick Strzoda, déposait fin mai une nouvelle marque auprès de l’Inpi (L’Institut national de la propriété industrielle). Cette dernière, sobrement nommée « Élysée – Présidence de la République », ne laisse aucun doute sur ce qu’elle représente.

L’objectif de la Présidence serait notamment de vendre des Goodies allant du mug à la cravate en passant par le porte-clé, et ce au travers de différents points de vente. Des institutions culturelles et des boutiques de souvenirs seraient ainsi toutes désignées, au même titre que des stands installés temporairement lors d’événements organisés au sein du Palais de l’Élysée.

Le Palais de l’Élysée a déposé dernièrement, auprès de l’INPI, la marque « Élysée – Présidence de la République ». La présidence française aurait notamment pour projet de commercialiser des goodies.

La commercialisation de Goodies  républicaines n’est toutefois pas une première en France, rapporte Le Point. Des produits dérivés aux couleurs de la République sont ainsi déjà disponibles à la vente, mais jusqu’ici la chose se limitait à la seule boutique de souvenir de l’Assemblée Nationale. Il est notamment possible d’y trouver des parapluies, des carnets, des porte-étiquettes ou encore des peignoirs.

Rénover un Palais de l’Élysée vieillissant

Si la Présidence prévoit de commercialiser ce genre de produits, ce n’est pas par hasard, les rénovations d’urgence qu’il faudra bientôt entreprendre au Palais de l’Élysée vont coûter cher et seront longues (100 millions d’euros à sortir des caisses sur une durée totale de sept ans). Il faut dire que l’édifice, construit en 1718 et inscrit au patrimoine historique, commence à accuser le coup des années après plusieurs décennies sans travaux d’ampleur.

Ainsi, « l’intégralité des nouvelles ressources dégagées [par la vente de produits dérivés] participera au financement de la rénovation des locaux de la présidence » a tenu à préciser une source proche du dossier à La Lettre A. Pour mener ce projet à bien, l’Élysée a lancé un appel d’offres dimanche dernier. Cet appel a surtout pour objectif de trouver un partenaire exclusif qui devra « réfléchir à une stratégie marketing avec des produits adaptés, une distribution élargie et la recherche d’une plus grande visibilité » note le quotidien, qui a pu consulter l’annonce.

Plus qu’une simple opération marketing, le projet de la Présidence s’apparente à une sorte de Téléthon pour château en décrépitude. Reste à savoir si le chaland se laissera pour autant convaincre de mettre la main au porte-feuille, pour se payer une cravate brochée des insignes de la République.

Crédit illustration : Wikimedia