L’éolienne coûte maintenant moins cher que le gaz naturel aux États-Unis

Tout comme l’eau, l’électricité est devenue indispensable à l’homme. Ces dernières années, par souci de préserver l’environnement, il est devenu impératif de mettre en place de nouvelles sources d’énergie « vertes » qui sont à la fois profitables pour l’homme et l’écologie.

C’est ainsi que les gaz naturels, l’énergie solaire ainsi que les éoliennes sont devenus très populaires.

Energie éolienne

Crédits Pixabay

La semaine dernière, un rapport relatant l’état de l’énergie éolienne aux États-Unis pour l’année 2018 a été publié. Le département américain de l’énergie, l’auteur de ce rapport, y a affirmé que le prix du matériel éolien était en baisse, malgré l’amélioration de la puissance générée par les nouvelles turbines. L’usage des éoliennes s’est ainsi révélé plus économique que le gaz naturel.

Il faut savoir que la baisse de prix a été possible grâce à une meilleure gestion du réseau ainsi qu’à l’amélioration de la technologie. À cela s’ajoute le crédit d’impôt accordé à la production d’énergie renouvelable. Toutefois, cette situation pourrait ne pas être durable.

L’Éolienne n’est pas très américaine

Le rapport démontre qu’il y a eu une nette augmentation de l’utilisation des énergies générées par le vent aux États-Unis en 2018 par rapport à 2009. Des turbines à rotor de plus de 100 mètres de diamètre avec une taille moyenne de 116 mètres ont été installées depuis lors.

Mais ce n’est pas tout, car de nombreux groupes électrogènes de turbine ont également vu le jour au fil des années.

Cependant, malgré l’ajout de 7,6 Gigawatts de capacité dans son réseau éolien, les ressources générées par l’éolienne restent en troisième position aux États-Unis, derrière le gaz naturel et l’énergie solaire. Seulement 6,5 % de l’électricité totale des États-Unis sont fournis par l’éolien.

L’énergie fournie par le vent n’occupe ainsi que 20 % de la totalité des ressources supplémentaires disponibles dans le pays.

Prise en compte du facteur prix

L’année 2018 a été témoin d’une chute libre des prix concernant le marché de l’éolien aux États-Unis. En effet si jusqu’en 2009, le tarif atteignait les 70 dollars par MWh (environ 63 euros), il a connu un rabais progressif allant jusqu’à 20 dollars par MWh (18,3 euros) en 2018. À noter cependant que ce prix varie en fonction de la zone géographique du consommateur.

Les grandes plaines sont ainsi plus avantagées que les régions enclavées.

En parallèle, le rapport indique qu’une hausse progressive d’environ 10 dollars (9 euros à peu près) par MWh sera visible d’ici 2050. Sans le coût de la mise en place d’une centrale permettant la combustion du gaz naturel pour l‘électricité, le tarif est déjà de 20 dollars (18,3 euros) par MWh. À cela s’ajoute le prix du photovoltaïque qui est le même que celui d’un éolien.

Mais ce dernier reste plus économique, étant donné que le vent est gratuit contrairement au gaz.

Grâce à ce nouveau rapport, il faut s’attende à ce que le marché des éoliennes rencontre une hausse massive suivie d’une chute spectaculaire dans les prochaines années à venir. Affaire à suivre.

Mots-clés énergie